Aller au contenu principal

Prix du lait : les coopératives d'abord

De multiples mobilisations se sont déroulées mardi devant les sites industriels des coopératives laitières auxquels les éleveurs demandent une augmentation de prix. En Bretagne, Sodiaal, Terrena, Agrial-Eurial et Even ont reçu la visite de producteurs FDSEA et JA.

"Aujourd’hui, des signaux favorables impactent déjà positivement les prix du lait des pays européens. Les entreprises et les coopératives en premier lieu doivent montrer l’exemple en apportant des réponses par le prix aux producteurs", la demande des éleveurs laitiers telle que formulée en début de semaine par les FRSEA et JA de Bretagne et Pays de Loire était très précise : obtenir des industriels laitiers une hausse du prix du lait payé au producteur. Mardi, les actions ont quant à elles ciblé les coopératives, en appui au mot d’ordre lancé par la FNPL, et après un premier blocage de l'usine Sodiaal de Guingamp la semaine précédente, les 6 et 7 juin. Dans l'Ouest, Sodiaal, Terrena, Agrial-Eurial et Even ont fait face à des blocages des accès aux usines. Certains d'entre eux ont été levés le soir même, comme sur le site d’Agrial à Cesson-Sévigné (35), mais d’autres ont été maintenus encore pour 48 h comme chez Terrena à Ancenis (44). Par ailleurs, la FNPL a été reçue par Jacques Mézard. Le ministre "a défendu […] la légitimité de la demande des éleveurs" tout en précisant que "ce n’est pas au ministre de se prononcer sur le niveau de prix adéquat", selon un communiqué du ministère. Il a annoncé faire appel au médiateur des relations commerciales pour inciter les distributeurs "à tenir compte de l’évolution de la conjoncture dans les négociations en cours, notamment pour les produits sous marque distributeur". En parallèle, il a confirmé le lancement pour juillet des états généraux de l’alimentation dont "la question du juste prix payé à l’agriculteur" sera le premier chantier.

De son côté, la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL), dans un communiqué du 13 juin, a appelé les producteurs à entamer "des discussions constructives" avec leurs coopératives plutôt qu’à manifester, précisant que  la hausse des cours sur le marché mondial ne pourra se répercuter aux producteurs que "si les distributeurs jouent également le jeu dans les négociations en cours sur les MDD, en acceptant les hausses demandées par les transformateurs, restées à ce jour sans réponse".

Sodiaal revoit son prix

Après plus de 24 heures de mobilisation  à Guingamp, les 6 et 7 juin, Damien Lacombe, président de Sodiaal Union et Jean-Paul Prigent président régional, ont échangé avec plus de 250 producteurs de lait des Côtes d'Armor, qui réclamaient une hausse à 340 euros/1000 l. L'annonce d'un prix à 310 € en juillet et 330 € en août et septembre n'a pas satisfait les éleveurs. Et, selon Agra, le conseil d’administration de Sodiaal, à l'issue de son AG du 14 juin, devait proposer une distribution des 25 millions d’euros de résultat aux producteurs à raison de 0,40 euro/1000 l sous forme d’intérêts aux parts, 2,60 euros/1000 l en cash et 2 euros/1000 l en capital pour permettre à la coopérative d’investir.  / Emmanuelle Le Corre

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
Faux et menaces sur l’emploi, les rebondissements du cartel des jambons
Les rebondissements continuent dans l’affaire du cartel des jambons tant sur le plan judiciaire qu’économique. La Cooperl clame…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Publicité