Aller au contenu principal

Prix du lait : octobre 2014

* Prix à 38 g/l de MG et 32 g/l de MP, qualité de référence pour la grille CILOUEST, flexibilité additionnelle comprise et selon les entreprises, "ajustements" dont les modalités de retour sont clairement définies, compris.
** Grille CRIEL Charente Poitou.
Pour laiteries Bel et Bongrain, les prix sont ceux pratiqués pour les producteurs adhérents d'Organisation de Producteurs ayant contractualisé avec l'entreprise.
Commentaires : Valorisation beurre-poudre source CNIEL novembre : ...
* Prix à 38 g/l de MG et 32 g/l de MP, qualité de référence pour la grille CILOUEST, flexibilité additionnelle comprise et selon les entreprises, "ajustements" dont les modalités de retour sont clairement définies, compris.
** Grille CRIEL Charente Poitou.
Pour laiteries Bel et Bongrain, les prix sont ceux pratiqués pour les producteurs adhérents d'Organisation de Producteurs ayant contractualisé avec l'entreprise.
Commentaires : Valorisation beurre-poudre source CNIEL novembre : 237,90 €/1000 l
© Terra

L’embargo russe a pour impact direct de désorganiser le marché des produits laitiers. Concernant les produits alimentaires européens et américains, cela se traduit dans les chiffres disponibles principalement dans la forte chute des exportations européennes de fromages sur pays tiers. Dans les faits, les produits industriels se sont fortement dépréciés et ont affecté la valorisation beurre-poudre. Pour autant, nous voulons rappeler que les fondamentaux de l’équilibre offre/demande demeurent bons à moyen long terme. Il est primordial de tenir un discours réaliste sans pour autant être alarmiste. Les producteurs ont besoin d’une certaine lisibilité dans un contexte où les trésoreries au sein des exploitations demeurent très tendues : l’indice IPAMPA-lait de vache se situe toujours à un niveau très élevé. Si le prix du blé baisse, il impacte peu le coût de l’alimentation. En revanche, le soja plus impactant reste élevé.

Le prix du lait français reste 13 €/1 000 L en dessous du prix du lait allemand. L’attitude d’alignement sur le moins-disant menée en ce moment par la plupart des entreprises est inacceptable. Les comptes devront nécessairement être soldés à la fin de l’année.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité