Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cultures sous serres
Produire avec moins d'énergie

Déshumidificateur, puits canadien, pompe à chaleur… : le Caté, la station expérimentale des légumiers et des horticulteurs, teste de nouvelles solutions pour produire sous serre en consommant moins d'énergie.

: (De gauche à droite) Thierry Merret, administrateur du Caté, Jean-Guy Guéguen, président, Michel Le Roux, directeur, et Alain Guillou, responsable des essais tomates, devant le déshumidificateur, mis en service dans l'une des serres en début d'année.
: (De gauche à droite) Thierry Merret, administrateur du Caté, Jean-Guy Guéguen, président, Michel Le Roux, directeur, et Alain Guillou, responsable des essais tomates, devant le déshumidificateur, mis en service dans l'une des serres en début d'année.
© Terra
"En cultures sous serres, la recherche d'économies d'énergie devient cruciale", estime Jean-Guy Guéguen, le président du Caté. C'est pour cette raison que la station expérimentale de Vézendoquet, à Saint Pol de Léon, a restructuré son parc de serres et dispose désormais de quatre compartiments de 500 m² chacun, dans lesquels elle teste différents matériels.

Déshumidifier avant de chauffer

"Dans une serre, 30% de l'énergie que l'on consomme sert à déshumidifier l'air", calcule Alain Guillou, responsable des essais tomate au Caté. C'est en partant de ce constat que la station a décidé d'équiper un des compartiments d'un déshumidificateur. "Il va retirer l'humidité de l'air de la serre et redistribuer un air plus sec et plus chaud". En limitant l'aération, ce système permet de garder la serre plus fermée et d'utiliser l'écran thermique sur une plus grande amplitude horaire.
Le puits canadien, lui, va permettre de capter l'énergie solaire et de la stocker dans le sol dans la journée, puis de la restituer la nuit. "Ce système demande d'importants travaux sous la serre, puisque les tuyaux sont enterrés à 50 ou 60 cm de profondeur, explique Alain Guillou. Il est plus facile à mettre en œuvre au moment de la construction".

Stocker l'énergie solaire

Si le puits canadien et le déshumidificateur sont en service au Caté depuis le début de cette année, la pompe à chaleur devrait être installée courant juin. "Elle aura un double fonctionnement, détaille Alain Guillou. En journée ensoleillée, elle ira chercher l'air chaud en haut de la serre et stockera les calories dans de l'eau, ce qui permettra de refroidir l'air dans la journée puis de le réchauffer la nuit. Et, quand il n'y aura pas suffisamment de soleil, c'est à l'extérieur qu'elle ira chercher les calories dont elle a besoin pour chauffer la serre". Un double système qui permettra d'améliorer le rendement de la pompe à chaleur.
Le Caté travaille aussi sur des itinéraires techniques moins gourmands en énergie. "On laisse les températures descendre plus bas la nuit, quand on peut compenser par des températures de jour plus élevées". Combinées à une utilisation plus longue de l'écran thermique, cette conduite a permis de réduire les besoins en énergie de 230 à 130 kwh/m² sur la première partie de la saison. "Il nous faut trouver des variétés qui supportent bien ces conduites".

Diversifier

Pour répondre au souci de diversification exprimé par les producteurs, le Caté étudie les légumes anciens, le chou chinois, les artichauts d'ornement... "Mais nous consacrons un tiers de notre travail aux dossiers d'homologation des phytos", précise Michel Le Roux, le directeur du Caté. En effet, de nombreuses molécules ont été interdites ces dernières années et les légumiers ne disposent plus d'aucun traitement pour désherber le drageon, par exemple. "Et dire que des produits autorisés sur fenouil en Italie ou sur artichaut en Espagne sont interdits en France", s'insurge Jean-Guy Guéguen.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité