Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

PROSPECTIVE
Quelle Europe laitière après 2015 ?

Pourquoi le quota européen augmente-t-il, alors que les volumes produits ne suivent pas ? C’est l’une des nombreuses questions posées jeudi dernier lors de la journée lait FDSEA-JA d’Ille et Vilaine, conviant ses participants à se projeter dans l’après 2015, lorsque ces quotas n’existeront plus.

Stanislav Jas, secrétaire général du Copa-Cogeca.
Stanislav Jas, secrétaire général du Copa-Cogeca.
© Terra


Plutôt que de théoriser sur cette échéance, Stanislav Jas, secrétaire général du Copa-Cogeca(1), où il est en charge du dossier laitier, a convié l’auditoire à une revue détaillée du lait dans le monde.
Pour rappeler d’abord que l’UE à 27 est le premier producteur de lait, avec 21% de la production mondiale devant l’Inde (15%) et les USA (13%), la Nouvelle Zélande n’arrivant qu’en huitième position avec 2,5% de la production mondiale. Pour rappeler ensuite la position de leader de l’Union européenne sur le marché mondial du fromage, quand sur les marchés du beurre et de la poudre, elle est devancée par la Nouvelle Zélande. Pour remarquer enfin que la production laitière devra répondre dans les 10 ans  aux besoins d’une population mondiale en hausse de 10%.
Face à cette réalité, l’Europe du lait, aussi puissante soit-elle, est marquée par la diversité de ses conditions de production, qui, dans certains pays, atteint jusqu’à 30% de la valeur de la production agricole. Le nombre d’animaux est lui en baisse constante (-40% dans l’UE à 9 depuis 1973), quand la production moyenne par vache, en hausse, ne dépasse pas les 6000 litres/an… Ou quand le nombre d’ateliers laitiers a diminué de 70% depuis 1984, année de l’instauration des quotas.
Cette restructuration n’aboutit cependant pas à une uniformisation des exploitations. La France, avec une moyenne de moins de 300 000 litres de référence, est loin derrière le Danemark ou le Royaume-Uni à plus de 800 000 litres, la Tchéquie à plus de 1 million de litres, ou la Slovaquie à plus d’un 1,4 million de litres, pour une production européenne encadrée par un quota de plus de 146 millions de tonnes en perpétuelle sous réalisation.
C’est pourtant dans ce contexte que l’Europe augmente désormais régulièrement les quotas, jusqu’à leur suppression programmée à partir de 2015. Bref, la hausse des volumes des produits ne se constate qu’à la faveur d’un relèvement du prix payé au producteur, situation brillamment illustrée en Bretagne en début 2008 dans la foulée des attributions provisoires. Une réactivité de l’Ouest laitier qui a surpris Bruxelles et qui  "a permis à l’UE de comprendre que plus que le quota, c’est le prix qui fait bouger la production".
Côte prix justement, c’est leur volatilité qui domine désormais et qui, selon Stanislav Jas, "remet en cause la stabilité du secteur" quand, par ailleurs, les outils européens de régulation sont considérablement réduits. Or, a rappelé le représentant du Copa-Cogeca, la production laitière européenne a besoin de stabilité, d’équilibre, et de prévisibilité.
Conclusion de ce spécialiste européen du lait, de nationalité tchèque et bruxellois par fonction : si fin des quotas il doit y avoir, leur suppression sera subordonnée à la mise en œuvre de mesures d’accompagnement et d’une stratégie politique pour l’après 2015. Sinon ? C’est l’Europe laitière toute entière qui pourrait se décomposer.

(1) Le Copa, que préside Jean Michel Lemétayer, regroupe 60 organisations professionnelles agricoles européennes. Cogeca regroupe 35 organisations coopératives dans l’Union européenne.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Publicité