Aller au contenu principal

AG Charolaise Finistère
Quelles voies d'amélioration en allaitant ?

Sans remettre en cause tout son système, chaque éleveur doit pouvoir explorer une ou deux pistes d'améliorations pour gérer ses coûts et améliorer ses résultats.

La crise financière déstabilise les marchés. Mais de combien sera la chute de consommation en 2009 ? Et y aura-t-il un nouveau forcing du Mercosur vers l'Europe ? … Face à ces interrogations, Raymond Barré, animateur de la chambre d'agriculture, a présenté aux adhérents du syndicat Charolais du Finistère réunis en AG le 10 juillet au parc de Saint-Vougay, quelques voies d'amélioration possibles en élevage allaitant.

Partons des chiffres bretons : les charges opérationnelles des 25% meilleurs naisseurs-engraisseurs (488 €/ vache) sont les mêmes que celles d'un naisseur, alors que la moyenne des NE est de 655 €/ vache. Presque 200 euros de différence, qui se font surtout sur les concentrés et les fourrages. Pour abaisser les coûts de production, l'autonomie alimentaire est une des priorités rappelées par Raymond Barré. "Le coût de production décent pour un JB est de 350 €, mais on peut atteindre 500 € en cas de forte dépendance vis-à-vis de l'extérieur. Quand on valorise bien l'herbe, on fait des économies. L'UF la moins chère, c'est l'herbe pâturée". Et pour une vache, l'intervenant recommande que "la prime PMTVA couvre les charges opérationnelles (frais véto, paille…)". D'importantes charges de structures sont aussi constatées dans toutes typologies d'élevages (environ 900 €/ vache). Bien les maîtriser, de même que les annuités, est primordial pour la trésorerie.

 

Anticiper les ventes de broutards

La fécondité est pénalisée par la FCO. Selon les dernières statistiques, la baisse du nombre de veaux s'établirait à -10% en moyenne en France en 2009 (-30% dans certains bassins) soit 400 000 veaux en moins. Par conséquent, Raymond Barré conseille aux éleveurs "d'intégrer ce décalage de naissance et d'anticiper sur les ventes de broutards dès septembre si des animaux sont disponibles". Concernant les vaches et les génisses, les prix sont stables pour les qualités bouchères U. Les classes R sont par contre "plus sensibles aux variations du marché, et difficiles à écouler pour les vaches âgées ou ne rentrant pas dans les cahiers des charges. Si le stock de nourriture et le dossier IC le permettent, Raymond Barré préconise que les vaches fassent un vêlage de plus en attendant une éclaircie au premier semestre 2010. D'autant qu'avec le contexte laitier difficile, il y aura plus d'animaux laitiers en sortie en 2009, d'où une pression plus forte sur les vaches de moyenne gamme issues de troupeaux allaitants".

Enfin, la maîtrise de la technique et de la vente sont essentielles pour gagner des euros supplémentaires sur chaque vache : des animaux formés, ce sont +0,2 €/kg par classe de conformation, 0,1 veau supplémentaire par vache par an font gagner 90 euros sur une vache, etc.

 

Actualité du syndicat

Marc Le Verge a annoncé sa démission à la présidence du syndicat Charolaise Finistère. En provoquant le changement, il espère qu'une nouvelle dynamique sera lancée. "Il faut renouveler les adhérents, trouver de quoi attirer les éleveurs sélectionneurs et producteurs". Une réunion sera prévue début septembre pour les éleveurs intéressés.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité