Aller au contenu principal

Raisonner la productivité laitière

Pour les éleveurs de Prim'Holstein, produire toujours plus de lait n'est pas une finalité en soi. Pour en tirer un revenu, la productivité doit être bien raisonnée. Ils en ont débattu lors de l'AG d'Holstiva le 6 juin.

Produire toujours plus de lait, c'est bien ; pour dégager plus de revenu, c'est mieux. "Car la productivité n'est pas toujours synonyme de rentabilité", précise Olivier Ropert, d'Icoopa. C'est ce qu'il a expliqué aux adhérents d'Holstiva, lors de l'assemblée du syndicat de race, vendredi 6 juin. La productivité ne se résume pas à un seuil, c'est la recherche d'une production importante avec un minimum d'animaux sur le long terme. Et ce, pour faire face à des obligations internes, comme la faible SAU, ou externes, suite à une rallonge de quotas ; pour exprimer pleinement le potentiel de production des animaux ; par culture d'entreprise ou simplement parce que l'éleveur veut relever ce challenge. Sur un échantillon de 596 élevages, le centre de gestion en a trouvé 14% à plus de 8.000 litres par vache et par an. Ces élevages se révèlent être intensifs sur la production laitière et non sur les cultures. Au final, la rentabilité économique est la même. "Quelque soit le niveau de production, la marge brute est similaire autour de 212€/1000l", chiffre Olivier Ropert. Les élevages les plus intensifs ont un produit lait plus important mais une moindre valorisation viande ; un coût fourrager plus faible mais une plus grande consommation de concentrés. "La différence se fait sur la marge brute à la surface, précise Olivier Ropert. En moyenne, elle est de 1480 €. La marge brute par hectare de SFP passe à 1960€ quand la production est supérieure à 8000 litres". La réussite économique passe par une cohérence du système et une recherche de performances sur tous les postes. "Il est plus difficile d'être économiquement performant avec une forte productivité animale, note Olivier Ropert. Ce sont alors les détails qui font gagner".

Les détails qui comptent

Pour améliorer la productivité, les éleveurs peuvent utiliser le niveau génétique. "Il faut miser sur la longévité, en équilibrant production et longévité dans le choix du taureau, encourage Sylvain Durand, de l'Upra Prim'Holstein. Au final, ce qui est important c'est la production laitière par jour de vie".

Les résultats de pointage montrent que les éleveurs de Prim'Holstein ont privilégié le lait au détriment de la morphologie. L'Isu est de 116 dans le département contre une moyenne française de 114. Mais la morphologie est à la traine avec un résultat de 0,26, contre 0,33 en moyenne France. "Sur la durée il faut trouver un compromis entre le lait et les taux, et la morphologie qui traduit la capacité d'ingestion et la longévité par les qualités de mamelle", synthétise Jean Dupire, de l'Upra.

Le syndicat de race propose à ses adhérents des formations de juge et de clippage, des commandes groupées de doses. Holstiva assure la promotion des élevages du département au travers de panneaux de ferme et d'un calendrier, illustré par des photos des championnes de l'année. "La réussite de ce calendrier nous pousse à renouveler l'opération en 2009", dévoile Christophe Buffet. L'année du syndicat de race est rythmée par les concours. Le prochain sera le Space. "N'oubliez pas que tous les animaux, même ceux de moins d'un an, devront être vaccinés, rappelle le président d'Holstiva. D'ailleurs, pour se protéger de la FCO, vaccinons et encourageons nos voisins à faire de même".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité