Aller au contenu principal

Rallye Sol : "LE" rendez-vous technique de l'automne

Retenez déjà cette date : le 18 septembre, le Rallye Sol fait pour la première fois étape en Bretagne, avec pour thème, les Techniques culturales sans labour.

La manifestation aura précisément lieu sur la commune de Le Cambout (22), c'est-à-dire en Bretagne centrale pour permettre au plus grand nombre d'agriculteurs d'y accéder. La Fédération régionale des Cuma, et le comité local d'organisation composé de trois Cuma du secteur, sont sur le pont pour préparer cet évènement qui avait rassemblé 2 500 visiteurs lors des dernières éditions. Chambres d'Agriculture de Bretagne, l'association Base et Arvalis-institut du végétal, comptent parmi les nombreux partenaires de ce Rallye. La manifestation s'inscrit dans le cadre de journées techniques nationales, les Rallyes Cuma, organisées par la FNCuma tous les deux ans. Après le 18 septembre au Cambout, le raid machines fera alors deux autres étapes, en Charente et dans les Landes. En Bretagne, la manifestation sera l'occasion pour certains d'améliorer leurs pratiques, pour d'autres, de franchir le pas, dans une région où les pratiques sans labour restent encore relativement peu développées.

 

Vitrine des nouvelles technologies

Au Cambout, une parcelle de 24 hectares, en non-labour depuis plusieurs années, sera mise à disposition par Dominique Léo (voir encadré) pour des démonstrations dynamiques de matériels de déchaumage et de semis direct par différents constructeurs. Le village des exposants sur plus d'un hectare accueillera également de nombreux concessionnaires et organismes.

Autre point fort du Rallye Sol : les trois ateliers techniques animés par des professionnels et experts, sur les thèmes, "maîtrise des adventices", "préserver son sol et éviter le tassement" et "mettez des couverts : de la réglementation à l'agronomie". "Les sujets ont été choisis pour coller au plus près des attentes des professionnels", note Gilles Picard, de la FRCuma Ouest. De plus, les organisateurs ont entièrement mis l'accent sur des intervenants de la région, avec l'intérêt d'acquérir des références locales adaptées.

 

Mûrir sa réflexion

En début d'après-midi, un forum-débat sous chapiteau sera aussi consacré à des témoignages. "C'est une manifestation qui privilégiera les échanges, souligne Michel Guillaume, président du comité local d'organisation. L'important est que le visiteur ait les réponses à ses questions." "L'objectif, poursuit Jean-Marc Roussel, de la FDCuma 22, est de faire mûrir une réflexion à partir d'expériences et de débats". Car, si la technique est bien maîtrisée, et c'est bien là la raison d'être du Rallye Sol, les bénéfices sont nets sur plusieurs plans, notamment sur l'économie de carburant. Mais, les pratiques sans labour impliquent une réelle redécouverte de l'agronomie. Il faut donc y aller progressivement, échanger et bien se former.

 

A l'approche de l'évènement, nous reviendrons plus en détail sur le contenu des ateliers, les démonstrations et le forum-débat, ainsi que pour donner toutes les informations pratiques. A consulter également, le site internet www.rallyes.cuma.fr.

 

Au Cambout, la Cuma a franchi le pas du sans-labour en 2001

 

Producteur laitier sur 83 hectares au Cambout, Dominique Léo, qui mettra une parcelle à disposition pour le Rallye Sol, a été un moteur dans les pratiques sans-labour au sein de la Cuma de la Vallée du Moulin, créée en 1991, dont il est le président. Depuis l'achat d'un ensemble déchaumeur herse semoir à disques il y a sept ans, la moitié des surfaces de céréales de la Cuma (plus ou moins suivant les conditions de l'année) est réalisée en semis simplifié. Ainsi, les 320 hectares des 16 adhérents sont implantés en 3 ½ semaines par les deux salariés de la Cuma. Comparé à du 100% semis classique, le gain de temps est estimé à une semaine. Et le poste fioul en bénéficie nécessairement. Dominique Léo remarque que les coûts à l'hectare sont légèrement plus faibles pour les adhérents passés au non-labour. Aussi espère-t-il qu'un jour, la Cuma, en association avec d'autres, franchira le pas vers un matériel de semis direct spécifique.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité