Aller au contenu principal

Rapprocher l'offre et la demande pour la restauration collective

Alors que s'ouvrent les États généraux de l'alimentation, une journée régionale alimentation et territoires s'est déroulée dans le cadre du Space pour mettre en avant les projets alimentaires territoriaux (PAT) qui visent à rapprocher production et consommation de proximité.

De gauche à droite : Laurence Delva (direction générale de l'alimentation), Hind Saoud (conseil régional), Laurent Kerlir (chambres d'agriculture de Bretagne), Virginie Alavoine (Draaf).
De gauche à droite : Laurence Delva (direction générale de l'alimentation), Hind Saoud (conseil régional), Laurent Kerlir (chambres d'agriculture de Bretagne), Virginie Alavoine (Draaf).
© Terra

Les projets alimentaires territoriaux, pilotés par le ministère de l'agriculture et la Draaf à l'échelon régional, ont été lancés dans le cadre de la loi d'avenir.  En Bretagne, un projet régional, Breizh Alim', a vu le jour à l'initiative de la chambre d'agriculture de Bretagne, en association avec la Région et l'État. C'est aussi l'occasion de concilier l'urgence agricole et l'urgence environnementale. Charge à la chambre d'agriculture de structurer l'offre et à la Région de structurer la demande. "Nos objectifs sont d'organiser et de professionnaliser la commande publique, de rapprocher l'offre et la demande en facilitant le sourcing, et de proposer un espace numérique qui permette la rencontre de l'offre et de la demande", a souligné Hind Saoud, conseillère régionale. Pour Laurent Kerlir, vice-président de la chambre d'agriculture de Bretagne, "le défi de la Bretagne est de répondre à tous les marchés alimentaires, sans les opposer et en apportant aux agriculteurs un meilleur retour de la valeur ajoutée". D'où la volonté de faire du lien entres acteurs des filières et des territoires. Ainsi, depuis son lancement, Breizh alim' se concentre sur la restauration collective. Un premier pas a été fait avec l'accompagnement du groupement d'achats de Bréguiny (Rennes), qui regroupe 78 établissements.

Des exemples concrets

À d'autres échelles de territoires, des projets alimentaires territoriaux ont vu le jour. La ville de Rennes a lancé son PAT dans le cadre de son plan alimentation durable. Ses objectifs sont d'arriver à 20 % de produits bio, 40 % de durable, et de diminuer le gaspillage alimentaire de 50 %. "Pour atteindre ces objectifs, on dispose d'une trentaine d'actions", illustre Nadège Noisette, adjointe à la ville de Rennes. Autre exemple, avec la ville de Lorient, inscrite dans cette recherche depuis longtemps et qui confrontée à une volonté de massification de l'offre, a trouvé dans le PAT la possibilité d'aller plus loin dans sa volonté d'approvisionnement en produits locaux. Dans ce type d'action, la volonté politique est essentielle. "L'économie agricole n'est pas qu'une économie liée à des décisions nationales et européennes. Les collectivités ont ainsi un rôle à jouer", confirme Pascal Toquer, de la ville de Lorient.

Enfin, un autre exemple, à l'échelle d'un département cette fois, avec le travail mené par le conseil départemental du Finistère. La démarche partenariale a été très forte avec l'implication de 35 acteurs différents. "Ce qui nous anime, c'est le droit à l'erreur et le droit de ne pas être d'accord car dans ce type de projet, la méthode est aussi importante que le résultat escompté", témoigne Stéphane Perron. Et le conseiller départemental de conclure avec optimisme : "C'est grâce à l'alimentation que des solidarités nouvelles vont se développer".

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
Publicité