Aller au contenu principal

Reconversion professionnelle : les agriculteurs doivent être accompagnés comme les autres

André Sergent, président de la chambre d’agriculture du Finistère
André Sergent, président de la chambre d’agriculture du Finistère
© Terra

Nous sommes, en cette fin d’année, en droit d’attendre beaucoup des États généraux de l’alimentation, notamment pour une meilleure répartition de la valeur en faveur de nos productions. Mais nous savons aussi que nous ne pouvons pas tout attendre de l'Etat. Nous devrons continuer à tout mettre en œuvre, au quotidien, pour faire face à la difficile réalité de nos marchés.

Force est de constater que les agriculteurs ne comprennent plus -quel que soit l’équilibre de ces marchés- l’absence de retours réels en termes de prix et de revenus agricoles. C'est malheureusement ce qui explique trop souvent la démobilisation et certains désespoirs sur le terrain. La crise traversée par certaines filières agricoles depuis plusieurs années a généré de nombreux revers, nécessitant de multiples mesures d’accompagnement et dispositifs de soutien.

Ces mesures se sont avérées une nouvelle fois insuffisantes pour compenser l’absence de prix.

Face à cette situation, de plus en plus de producteurs "jettent l’éponge" et veulent changer de métier, malheureusement.

Ils le font rarement de façon choisie mais le plus souvent subie, du fait de la charge de travail, du manque de revenu, du manque de reconnaissance pour leur métier "d’agriculteur", dont la mission et la responsabilité collective est -rappelons-le- de nourrir nos concitoyens.

A l’heure où certains s’engagent dans la voie de la reconversion, nous avons collectivement le devoir de trouver les moyens de mieux les accompagner, dignement, vers une nouvelle expérience professionnelle, avec un filet minimum de sécurité financière.

Un projet pour mieux accompagner la cessation d’activité et la reconversion est en cours d’expérimentation, en Bretagne, avec nos partenaires institutionnels. Il vise à créer d’une part, un meilleur accompagnement financier et, d’autre part, à contribuer à instaurer un véritable "contrat de sécurisation professionnelle" mieux accompagné et personnalisé.

Ce projet donnerait accès, pendant une durée d’un an, à une ressource minimale insaisissable. Il vise ainsi à faire bénéficier aux exploitants agricoles en reconversion des mesures de "droit commun" auxquelles peut prétendre n’importe quel salarié licencié pour raison économique. Il s’agit, simplement, de donner aux exploitants agricoles les mêmes droits que les salariés, la même considération, le même soutien dans ces périodes difficiles et fragiles de reconversion et de reconstruction économique et sociale. Cet accompagnement s'avère à postériori positif dans la plupart des cas.

Ce projet expérimental devrait être opérationnel sur l’un de nos territoires dès janvier 2018.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité