Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Réduire la pénibilité avec un pont de vaccination

Salarié sur l’élevage de ses parents à Plougar (Finistère), Fabien Guillerm a construit en 2018 un pont de vaccination déplaçable avec des matériaux de récupération. Objectif : limiter la pénibilité des vaccinations, et travailler à deux au lieu de trois.

"Jusque-là, nous vaccinions les porcelets à 28 jours dans le couloir des post-sevrages, avec deux personnes qui portaient les animaux, et une qui les vaccinait avec une seringue double corps. Pendant les ensilages de maïs, c’était compliqué pour moi de me libérer pour aider ma mère et la salariée à vacciner. J’ai donc cherché une solution : j’ai vu des ponts de vaccination au forum du groupement, puis chez un voisin, et j’ai décidé d’en construire un avec des matériaux de récupération. Ça m’a pris une journée". Les hauteurs du fond et des côtés de la caisse ont été définis en fonction de la taille des personnes qui vaccinent : "Je leur ai demandé de venir tester plusieurs hauteurs. Finalement, nous avons retenu un fond à 70 cm de haut, et des barrières de 50 cm d’un côté, 40 cm de l’autre. Ça permet à une personne de plus petite taille d’être à l’aise". Le pont se compose d’un plan incliné, et de deux cases. Une barrière permet d’ajuster leur dimension. "Je ne voulais pas que les porcelets soient trop serrés. Le pont est suffisamment long pour que deux personnes puissent travailler côte à côte, sans se gêner". Aujourd’hui, le pont est un vrai motif de satisfaction : "Ma mère et le salarié n’ont plus besoin de se baisser, ils peuvent travailler à deux, et ont gagné une demi-heure. En plus, travailler dans le couloir permet d’être à une température plus agréable".

 

Le pont de vaccination

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Dégâts de choucas : une nouvelle organisation dans les Côtes d’Armor
La population de cette espèce protégée augmente inexorablement depuis plus de dix ans dans le département. En 2019, la profession…
À Pleyber-Christ (29), Une salle de traite qui limite les contraintes
âgés de 50 ans, Gisèle et Bruno Kérébel ont profité du changement de leur salle de traite pour imaginer une installation qui leur…
La filière méthanisation  sur une ligne de crête difficile
Plus de 1 300 unités de méthanisation seraient en projet, pour 900 actuellement en fonctionnement, selon le ministère de la…
Ouverture d'une enquête suite à une surmortalité piscicole liée aux épandages
Ces dernières semaines, plusieurs cas de pollutions de cours d'eaux ont été relatés dans la presse, notamment en Ille-et-Vilaine…
En 2020, le manque de nourriture risque de tuer bien plus que le coronavirus

Le directeur du programme alimentaire des Nations Unies vient de tirer la sonnette d’alarme face à la "pandémie de la faim"…

Le Gaec des Chênes préfère  une gestion durable de ses haies
Avec un linéaire de dix-neuf kilomètres de haies, le bien-nommé Gaec des Chênes, à Plougonven (29) a mis en place, il y a des…
Publicité