Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Réforme des retraites : les anciens agriculteurs n’attendront pas 2029

À quelques mois des discussions sur la réforme des retraites, la section régionale des anciens exploitants de la FNSEA, s’est réunie pour définir un plan d’action et ses revendications.

Bruno Gauthier
Bruno Gauthier
© Terra

En amont des discussions sur la réforme des retraites voulue par le gouvernement, des ateliers participatifs sont organisés partout en France. Le 18 septembre à Lorient, les représentants des sections des anciens exploitants agricoles ont pu alerter Jean-Paul Delevoye, en charge du dossier. "Il faut être clair, a déclaré Jean Quéré, le président régional, la réforme des retraites concerne les actifs, les futurs retraités. Nous soutenons bien sûr un système plus juste et plus équitable, avec pourquoi pas un minimum pour tous. Mais les retraités actuels n’attendront pas 2029 pour voir leurs pensions revalorisées. Si les pensions sont faibles, c’est aussi parce que les revenus agricoles ont souvent été faibles, et le sont encore malheureusement. Les 85 % du Smic (950 € pour une carrière complète) doivent être inscrits dans la loi de finances 2019. Cette revalorisation doit se faire grâce à la solidarité nationale et non pas en augmentant les charges sur les actifs. Nous avons préservé le panier de la ménagère pendant des décennies, ce soutien ne serait que justice". La section demande aussi que soient remis en place la demi-part des veuves et des veufs, le relèvement de l’assiette fiscale de 2 000 €, et la suppression du coefficient d’adaptation. Au cours des prochaines semaines, les responsables départementaux iront rencontrer les députés bretons pour porter ces demandes.

La réforme, oui mais

Tout en se félicitant "du choix d'un système universel par points en lieu et place des 42 régimes actuels", FNSEA et JA affirment aussi qu'ils seront vigilants, lors des concertations à venir sur le volet financier, "pour que le taux de cotisations des agriculteurs ne soit pas augmenté". Et dans un communiqué commun diffusé le 10 octobre, au lendemain des annonces gouvernementales, ils rappellent surtout que "la situation des actuels retraités agricoles reste aujourd’hui en suspens malgré les engagements du Gouvernement de revaloriser les plus faibles pensions agricoles". Les deux syndicats agricoles attendent des prochaines discussions "une réponse claire qui permette à nos retraités de vivre dignement, gage d’une transmission plus fluide des exploitations et du renouvellement des générations".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité