Aller au contenu principal
Font Size

BV de l'Aber Wrac'h
Rendre les exploitations plus autonomes

Implanter des mélanges prairials plus complexes, sécher le foin en grange... : pour rendre l'exploitation plus autonome, l'EARL de la colline ventée, au Drennec, explore plusieurs pistes.

Installé en 1983, Gilbert Morvan a converti l'exploitation familiale à l'agriculture biologique en 1997. "J'étais déjà proche de la bio. Et le marché est devenu porteur". De 7,5 ha au début des années 80, l'exploitation s'est progressivement agrandie, a permis l'installation de Marie-Christine, son épouse, en 1994 puis l'association avec leur fils, Emmanuel, en 2009. "Aujourd'hui, nous disposons de 110 ha de SAU, pour 120 vaches et un quota de 600 000 litres".

S'inspirer des techniques bio

Au fil du temps, les associés ont tenté de rendre l'exploitation de plus en plus autonome, ce qui a poussé le syndicat des eaux du Bas-Léon à y organiser une porte ouverte, le 31 août dernier. "C'était une demande des agriculteurs du bassin versant de l'Aber Wrac'h", précise Noémie Debat. Sur ce BV en contentieux, de nouvelles contraintes ont été imposées. "Les agriculteurs cherchent des solutions pour optimiser la conduite de leurs prairies. Pourquoi ne pas s'inspirer des techniques bio ?"
Disposant d'un parcellaire éclaté, avec seulement 30 ha accessibles par les laitières, Gilbert Morvan a privilégié des mélanges complexes sur ses prairies : ray-grass, fétuque élevée, trèfle blanc, violet et hybride, lotier corniculé, minette... Des mélanges qui permettent de doper les rendements, bien qu'ils ne reçoivent que du compost.
"Un essai mené dans le Maine et Loire démontre qu'on peut gagner 1,5 à 1,9 t MS/ha par rapport à un témoin ray-grass anglais-trèfle blanc", indique Benoît Nézet, conseiller à la chambre d'agriculture. Petit bémol : les rendements sont variables d'une année à l'autre. "Et, avec une trentaine de kilos de graines à l'ha, le coût de la semence est élevé. Mais, quand on maîtrise bien les prairies multi-espèces, on peut réduire les doses de 25%".

Sécher le foin en grange

"Au dernier coup de faneuse, on voyait les feuilles des légumineuses s'envoler au vent", se souvient Gilbert Morvan. Pour maximiser la valeur alimentaire du fourrage, il se renseigne sur le séchage en grange. Et profite du regroupement des troupeaux et de l'agrandissement du bâtiment des laitières pour se doter de trois cellules de séchage, ce qui lui permet de rentrer 5 à 6 ha/jour.
L'hygrométrie étant souvent élevée en pointe Bretagne, l'air est d'abord réchauffé sous la toiture avant d'être injecté sous le foin. "On gagne 4 à 5°. Et on perd de l'humidité". Les récoltes commencent fin avril, avec du dactyle, et s'échelonnent jusqu'au 1er octobre, si le temps le permet. "La valeur alimentaire n'est pas la même. Mais le foin est mélangé au moment de la distribution".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait…
Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Concours Graines d'agriculteurs : Votez jusqu’au 18 septembre !
Depuis 2011, Graines d’agriculteurs récompense les projets d’agriculteurs récemment installés. Après l'engagement sur le…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Publicité