Aller au contenu principal

Répercuter la hausse des charges

Rejoignant un mouvement général, la FDSEA et les JA des Côtes d'Armor se sont engagés dans la bataille sur les prix. Ils ont rencontré le président de la Scarmor à huis clos.



Vendredi 12 octobre à Plérin, la première salve a débuté par une rencontre entre les présidents des sections de la FDSEA 22 et le président de la centrale d'achats Leclerc (Scarmor), Philippe Cousyn, accompagné du directeur des achats des produits frais, Bertrand Chrétien. Le syndicat a invité le représentant de la grande distribution à venir s'expliquer sur le refus de l'enseigne de répercuter les hausses de charges, soit dans les prix de vente au consommateur, soit à travers la réduction des marges du distributeur. "L'élevage n'arrive pas à passer les hausses ! Nous leur demandons d'accepter ces hausses et de rogner les marges", rapporte Didier Lucas, le président de la FDSEA 22.

Les propos rapportés

En effet, à l'issue de l'entretien, les présidents de section ont organisé une conférence de presse sur le parking de l'enseigne Leclerc à Plérin, pour restituer les propos et rappeler la situation des producteurs. "Ils nous affirment que, malgré leur volonté d'être le distributeur le moins cher, ils ne sont pas opposés à passer des hausses à la condition que celles-ci soient bien reciblées vers les agriculteurs eux-mêmes". Au cours de la discussion, les professionnels ont détaillé les hausses accordées et celles en cours de négociation avec les industriels (viande bovine, porcine et volaille notamment). "Pour le lait de consommation, ils nous répondent ne pas avoir reçu de demande de hausse car les différents gros acteurs de la filière proposent tous un lait au même prix... ".

Le cas de la filière lait

Entre la grande distribution, les coopératives et les industriels, on se renvoie la balle. "Nos laiteries nous disent que c'est la grande distribution", s'agace Erwan Daniel, vice-président et producteur de lait chez Sodiaal. Au milieu, les producteurs de lait subissent des baisses chez Sodiaal ou Lactalis. Fin septembre, le premier évoquait la résistance au niveau de la grande distribution, "pour ramener les tarifs à un niveau permettant de rémunérer le lait". Quoiqu'il en soit, pour la FDSEA 22, "ces baisses sont un très mauvais signe donné à la grande distribution", alors que les clignotants de la conjoncture laitière repassent au vert.

Cette première étape se poursuivra par des rencontres avec les députés pour faire pression sur les modifications de l'accord du 3 mai (introduction du lait notamment) ; par le suivi des hausses en magasin et la répercussion aux éleveurs. "Si cela ne marche pas, nous lancerons des opérations de stickage en magasin".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
Les pratiques agricoles évoluent encore dans les bassins versants
Baisse d’achats d’engrais, plus de sécurité lors des traitements, progression des modes de cultures alternatifs… les pratiques…
Publicité