Aller au contenu principal

Retraites : "nous serons vigilants sur les décrets d’application"

Les anciens exploitants seront extrêmement vigilants pour que les décrets d’application sur les retraites agricoles ne dénaturent pas les engagements du Président de la République.

A l’occasion de l’AG des 4 et 5 mars 2014, vous venez d’être réélus à la présidence et à la vice-présidence de la SNAE pour un mandat de trois ans, quelles sont vos priorités ?

Jean-Paul Bizien et François Perreau. À l’occasion de notre assemblée générale, nous avons procédé au renouvellement de notre conseil d’administration et nous avons tenu à ce que de jeunes retraités puissent accéder aux responsabilités. Grâce à ce renouvellement de génération, nous serons mieux en mesure d’atteindre notre premier objectif : la relance du syndicalisme aîné dans les départements. Il se trouve en effet que l’esprit individualiste gagne du terrain chez les jeunes retraités  comme ailleurs et nous estimons qu’il est de notre devoir de les sensibiliser à la défense collective. Nous en aurons certainement besoin notamment sur le dossier des retraites agricoles qui reste notre principale priorité.

Précisément, où en sont les engagements de François Hollande en la matière ?

JPB et FP. L’année 2013 a été marquée par l’engagement du Gouvernement de mettre en application les promesses du candidat Hollande aujourd’hui président de la République. Nous nous en félicitons. Nous déplorons cependant que ces engagements seront supportés par les actifs agricoles, alors que le candidat Hollande avait promis de faire jouer la solidarité nationale. Nous attendons aujourd’hui les décrets d’application sur lesquels nous seront extrêmement vigilants, notamment celui de l’extension de la retraite complémentaire obligatoire (RCO) aux conjoints et aux aides familiaux. L’enjeu est d’importance puisqu’il porte sur 160 millions d’euros dès 2014 et concerne 557 000 personnes. Quant à la garantie d’une pension minimale à 75 % du Smic pour une carrière complète, elle devrait entrer progressivement en vigueur à partir de l’an prochain pour porter la pension minimale à 73 % du Smic en 2015, puis 74 % en 2016 et donc 75 % en 2017.

Etes-vous impliqués dans le projet de loi d’orientation pour l’adaptation du projet de loi au vieillissement ?

JPB et FP. Bien entendu. C’est d’ailleurs l’une de nos priorités également. Nous encourageons nos sections départementales à participer aux réflexions avec les Conseils généraux et la MSA sur l’utilisation de l’argent de la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa) en développant les ateliers de bien vieillir par exemple.  Dans une première étape, le Gouvernement a annoncé que seront mises en place des mesures permettant le maintien à domicile des personnes âgées. Nous souscrivons à cet objectif et d’ailleurs nous travaillons avec la Capeb, l’organisation  professionnelle des artisans du bâtiment à la construction de maisons de plein pied pour les personnes âgées ou à des agencements qui visent à améliorer la domotique des appartements. La seconde étape du plan gouvernemental porterait sur l’accompagnement et la prise en charge des personnes âgées dans les établissements. Pour ce qui nous concerne, nous veillerons à ce que les mesures proposées permettent de réduire le reste à la charge des résidents dans les EHPAD pour que les agriculteurs retraités, dont les ressources ne sont pas très élevées, puissent accéder à ces établissements.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité