Aller au contenu principal

Roundup : Bayer annonce un accord amiable à 10Md$ aux États-Unis

© Pixabay

Dans un communiqué paru le 24 juin, le groupe Bayer annonce "une série d'accords qui résoudront les principaux litiges en suspens liés à Monsanto aux États-Unis". Concernant le Roundup, le groupe annonce qu'il effectuera d'une part un paiement "entre 8,8 Md$ et 9,6 Md$", afin de "résoudre les litiges en cours, incluant une allocation destinée à couvrir les cas non résolus" ; et d'autre part, un paiement de 1,25 Md$ pour "soutenir un accord de classe distinct afin de résoudre d'éventuels litiges futurs". Cet accord transactionnel doit être soumis à l'approbation d'un juge californien. Le groupe espère qu'il "mettra fin à environ 75 % des litiges impliquant environ 125 000 demandes ayant fait l’objet d’un dépôt devant un juge ou de la simple saisine d’un avocat", et qu'il met ainsi "en place un mécanisme pour résoudre efficacement les potentielles futures réclamations".
Les éventuels litiges liés au Roundup en Europe ne sont pas concernés par cette procédure, même si les plaignants européens y verront une forme d'aveu de culpabilité. Mais pour Bayer, il n'en est rien, "cet accord n'inclut pas de reconnaissance de responsabilité ou de faute, nous continuons à soutenir l'innocuité et l'utilité de nos produits".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
Publicité