Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

NORMANDE
Route dégagée pour un grand pôle

Le GNA a tenu son assemblée générale annuelle à l'Aigle dans l'Orne. Un rendez-vous toujours très attendu par les éleveurs en race Normande.

Valérie Dodelin, la nouvelle directrice du GNA et de l'organisme de sélection, en compagnie de Gilles Thomazo et des principaux administrateurs.
Valérie Dodelin, la nouvelle directrice du GNA et de l'organisme de sélection, en compagnie de Gilles Thomazo et des principaux administrateurs.
© Bertrand de La Sayette. Agriculteur normand
Le Génétique Normande avenir (GNA) a tenu son assemblée générale annuelle dans les locaux de la coopérative d'insémination de l'Aigle (Orne). Salle comble avec des éleveurs venus de tous les départements du grand Ouest et des entreprises de sélection : Amelis, Urecof, Isno, Créhen et Urcecof.
C'est le rapport technique d'activité qui a constitué le gros morceau de cette réunion. C'était aussi une première pour Valérie Dodelin, nouvelle directrice du GNA, et de l'OS (Organisme de sélection) Normande (ex Upra Normande) depuis six mois. Valérie Dodelin, ingénieur agri était auparavant coordinatrice de la filière bovin/viande à l'Institut de l'élevage.
Comme d'habitude on s'est beaucoup intéressé aux pères à taureaux. Leur niveau moyen en ISU est de l'ordre de 135. Sur les index fonctionnels, le niveau général est en évolution sensible par rapport à 2005/2006, notamment en fertilité. Les techniciens notent par ailleurs peu d'évolution en morphologie, en revanche, en production, la tendance est en recul en termes de potentiel laitier. Ont été favorisés les plans d'accouplements ne comportant pas Diamètre. Lui ont été préférés pour trois périodes d'utilisation, des géniteurs comme Plafond et Raremeleuc mais surtout Paquebot et Pistache.

Orne et Vendée à la traîne

Pour la période 2006/2007, ce sont 394 veaux mâles qui ont été achetés par le GNA pour au final n’en retenir que 386 pour la station de Domfront. "Les trois PAT (NDLR : Pères à taureaux) incontournables de cette génération, les très laitiers Rubafix, Redondo et Primate, notait Valérie Dodelin, dans des proportions conformes aux objectifs fixés par la commission génétique laissant cependant de la place à d'autres origines, comme Parapet, Pulco, Paquebot ou encore Orsay".
Intéressant aussi de noter la provenance géographique de ces veaux. "Si le département de la Mayenne conserve sa pôle position, la Manche gagne du terrain, l'Ille-et-Vilaine se stabilise. Par contre, l'Orne comme la Vendée sont en baisse. Deux départements ou la transplantation embryonnaire semble sous utilisée".
Durant cette réunion, on s'est aussi beaucoup attardé sur les systèmes SAM, la Sélection assistée par marqueurs et ce que pourrait devenir la nouvelle génération de marqueurs, les SAM 2. Le système tel qu'il est aujourd'hui semble avant tout efficace pour sélectionner sur les caractères laitiers, notamment la quantité de lait et les matières protéiques.

Un grand pôle Normand

Une transition toute trouvée pour amener le rapport d'orientation de Gilles Thomazo, le président du GNA, et celui de son conseil d'administration. "Il faut, disait-il, maintenir le potentiel lait et le progrès génétique en lait. La Normande ne pourra pas être en reste des techniques modernes de sélection. Des vaches solides avec des mamelles et des pattes, c'est ce qui compte le plus en ce moment".
Enfin, Gilles Thomazo s'est longuement attardé sur le rapprochement entre et le GNA. "Ça y est, nous y sommes avec une direction commune (Valérie Dodelin) un seul site (Domfront) des équipes complémentaires, du travail en commun et en transparence. Nous avons enfin un grand pôle Normand au cœur du berceau de la race. 2008 sera, j'en suis sûr, l'année de tous les espoirs"

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité