Aller au contenu principal

Salon Ohhh la vache les 19 et 20 octobre prochains à Pontivy

Un régional Prim'holstein et charolais. Plus de 500 vaches et chevaux présentés dans des concours départementaux, des produits du terroir en lice sous la houlette du chef étoilé Laurent Bacquer, un clin d’œil à l'Irlande, une ouverture culturelle inédite et de très nombreuses animations pour tous... L'invitation que lance le salon Ohhh la vache, les 19 et 20 octobre à Pontivy, est alléchante pour sa 5 éme édition. On y montrera au grand public l'agriculture sous ses plus beaux atours. Y compris dans sa dimension économique, de manière très ludique.

 

 

A Pontivy, il y aura de beaux fleurons. Et ils ne sont pas que de races bovines, ou équines, mais tous sont issus de l'agriculture, "dans sa diversité en montrant l'ensemble des productions et des facettes pour que nos concitoyens prennent conscience de son importance et de tous les efforts que fait l'agriculture", insiste Yannick Rolland. "Bien peu de monde sait que les chips Bret's sont produites à coté de Pontivy où que la marque d'Aucy, est née en Morbihan", note Sandrine Roberdel, animatrice de la SDA, pour évoquer toutes ces filières qui irriguent le territoire. C'est donc à la Société Départementale d'Agriculture que revient, chaque année, l'organisation du salon Ohhh la vache qui offre aux comices morbihannais sa finale départementale. L'an passé, l'événement avait rassemblé au parc des expositions de Pontivy, 17 000 visiteurs, dont un très large public, familial et convivial. Des dimensions auxquelles sont attachés les éleveurs qui trouvent idées et nouveautés pour le conquérir.

 

La statue de Jocko

Cette année réserve encore son lot de surprises aux cotés du clou du spectacle que constituent samedi le régional Prim'holstein avec 238 animaux inscrits sous la halle Safire 2 et le régional Charolais, 100 animaux en compétition dans la halle Safire, dès 8 h. Quant aux surprises ? S'annonce un étonnant parcours "Dans le noir", qui, à l'instar restaurant parisien du même nom, dans un espace opacifié, entend faire découvrir grâce à tous les sens, les produits agroalimentaires. La culture fait partie de l'agriculture, pour s'en convaincre, un espace permettra de rencontrer les écrivains paysans, voir des films, admirer des photos, écouter des contes et légendes et aller à la découverte de l'Irlande. Surprise encore avec la présence de la statue de Jocko, taureau mythique, né à Lignol dans le Morbihan, chez Gildas Fertil (ça ne s'invente pas!). Cet animal, décédé il y a 18 mois à l'âge de 17 ans, aura produit au cours de sa vie 1,7 million de doses. C'est le 2 eme taureau européen à pouvoir afficher un tel palmarès d'inséminations artificielles et dont de très nombreuses fils et filles ont grandi outre Atlantique. Cet ambassadeur de la qualité génétique française, dont la dépouille empaillée rejoindra la collection du Muséum d'histoire naturelle à Paris, a désormais sa statue grandeur nature. Elle trône, en avant première, dans les jardins du Conseil général à Vannes d'où elle rejoindra Ohhh la Vache, les 19 et 20 octobre prochains. Et si Jocko est une exception, de belle pépites sont à toujours découvrir dans les élevages, certains s'y emploient comme Claude Roussel, contrôleur laitier.

 

Claire le Clève

 

 

 

 

Claude Roussel

Dénicheur de stars

 

Certains s'emploient à trouver des aiguilles dans une botte de foin. Claude Roussel, contrôleur laitier, s'échine à dénicher des stars dans la paille. "Beaucoup ne savent pas les pépites qu'ils ont dans leur élevage", confie t-il avec humilité. Lui a l’œil. "J'ai contrôlé 4000 vaches dans ma carrière", raconte ce passionné de génétique depuis 35 ans. Non content de repérer des perles suivant les critères de sélection en vogue, "je motive les éleveurs à participer". Et c'est une autre paire de manches que ce découvreur de talent n'hésite pas à remonter. "Je les aide, je leur montrer comment faire, attacher au licol, faire marcher et c'est parti". N'hésitant pas à joindre le geste à la parole, le contrôleur sait aussi saisir la tondeuse pour montrer l'art de la tonte et de la mise en beauté de l'animal de concours. "Les éleveurs ont besoin de quelqu'un pour les soutenir moralement et techniquement, les seconder. Ils ont peur de louper". Exerçant sa profession et son œil sur les secteurs de Grand-Champ et d'Elven depuis 12 ans, c'est sans surprise que depuis lors, ces deux cantons caracolent au palmarès des challenges inter départementaux du salon Ohhh la vache.

 

Photo de Claude Roussel

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité