Aller au contenu principal

Assemblée générale de l'Union des GVA
Se donner des perspectives

Le Domaines de Prières à Billiers et son centre de réadaptation post cure ont servi de cadre à l'assemblée générale de l'Union des GVA, mardi dernier. Au programme, des ateliers, des visites et des témoignages pour s'ouvrir à de nouvelles perspectives.

 

 

Unité de lieu et d'action pour cette assemblée générale de l'Union des Groupes de Valorisation Agricoles qui s'est déroulée, pour la première fois, sur un même endroit (cf Terra du Novembre dernier). Pour autant, la richesse du site a permis tant sur les aspects d'adaptation au territoire, que de public accueilli, de servir de fil conducteur  à cette journée placée sous le signe "des témoignages et autre regards pour se donner des perspectives".

 

"L'herbe n'est pas plus verte ailleurs"

Place donc aux autres regards, ceux notamment de Carine Chassé, agricultrice en Ille et Vilaine qui a choisi en pleine période de doute de s'intéresser aux autres agricultures du monde. "J'ai voulu voir comment cela se passait ailleurs, en Chine, en Angleterre, au Danemark ou en Nouvelle Zélande et voir comment la production bretonne se positionne", souligne la jeune femme installée en production laitière à Piré sur Seiche (35). Pour ce faire, elle a obtenu une bourse et parcourt le monde. "Partout, les gens travaillent comme des fous, partout la mondialisation engendre la paupérisation, quand on a conscience de ce qui se passe dans le monde, on apprécie la qualité de vie que nous avons ici, l'herbe n'est pas plus verte dans le champ du voisin" assure t-elle au regard des résultats des exploitations bretonnes.

 

Un laboratoire d'idées

De son coté, Jean Claude Foucrault, éleveur porcin à Noyal Muzillac a choisi d'intégrer l'an passé un groupe prospective au printemps 2008, "parce que les temps changent et que nous sommes dans une période forte d'instabilité. Il n'y a pas de modèle alors c'est essentiel de mettre en ordre son raisonnement et ses connaissances pour envisager l'avenir", explique t-il soulignant du même coup tout l'intérêt de la démarche. "Des choses sont sûres, l'évolution démographique par exemple et la rareté des terres cultivables. Il y avait 5000 m2 par habitant en 1950, il y en avait 2500 en 2000, il y en aura 1500 en 2050." D'autres éléments sont moins sûrs, "le coût de l'énergie à long terme"pointe-il. Et Carine Chassé tout comme Jean Claude Foucrault de s'accorder. "Il y aura demain différentes formes d'agriculture pour différents marchés" assurent-ils. Beaucoup reste donc à inventer. "Face à la suppression des quotas, de nouvelles formes d'organisation sont à imaginer" pour Jean Claude Foucrault  selon qui "rentrer dans la prospective, c'est entrer dans un laboratoire d'idées". Un lieu pour "comprendre, échanger, se relancer et devenir plus autonome et autodidacte". Un lieu qui ressemble à s'y méprendre aux GVA.

Claire Le Clève

 

 

L'Actu en Bref

L'Union des GVA fédère 27 GVA soit 1126 exploitations Morbihannaises pour 2300 exploitants. Elle a proposé l'an passé 123 formations courtes à 833 stagiaires dont celles consacrées aux techniques d'élevage et à la gestion qui pèsent pour moitié. Sujet d'actualité, l'adaptation de sa trésorerie est  abordée aux cours de réunions. Les prochaines se dérouleront l'après midi le 26 novembre à l'antenne de Questembert, le 27 à celle de Pontivy, le 4 décembre à Hennebont et le 10 à Vannes. Des TD Pac pour faire des simulations se dérouleront à Hennebont et Ploërmel.

L'amélioration des conditions de travail n'est pas oubliée avec notamment l'invention d'un chariot porte bidon dont la commercialisation verra le jour l'an prochain.

Coté BP, depuis 23 ans, 270 candidats ont été diplômés.

La modernisation de l'Union reste un objectif fort. Pour continuer à décrypter les attentes :

-         des outils de suivi des adhérents,

-         -l'innovation avec la mise en place de groupe prospective "pour garder un coup d'avance  et

-         des projets de partenariat, et d'évolution de la section féminine,

-         et de nouveaux groupes Technico économiques.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité