Aller au contenu principal

Se former aux outils de pilotage "high tech"

Chamb’Agri Formation propose une nouvelle formation à destination des salariés d’ETA, de Cuma et d’exploitations agricoles en grandes cultures. Composée des quatre modules distincts et indépendants les uns des autres, cette formation permet aux salariés qui le souhaitent de se professionnaliser dans le domaine des nouvelles technologies embarquées.

Ces dernières années, la technologie qui équipe les matériels agricoles, et notamment les tracteurs, a considérablement évoluée. Les cabines se dotent maintenant de véritables consoles de pilotage avec une très haute technicité de commande rendant leur maniement plus complexe.

 

Un besoin croissant des entreprises et coopératives de travaux agricoles

Les constructeurs de matériels rivalisent d’inventivité pour spécialiser et perfectionner constamment leurs modèles de tracteurs. Les professionnels et employeurs de main-d’œuvre se retrouvent très souvent confrontés à la difficulté de remettre à niveau les savoir-faire de leurs salariés, voire même de recruter de nouveaux personnels réellement compétents dans le maniement des engins, toujours plus sophistiqués. De nombreux responsables d’ETA et de Cuma pointaient du doigt l’absence de formation ciblée et opérationnelle dans ce domaine, notamment lors du dernier Space à Rennes.

 

Quatre modules pour se professionnaliser

Pour répondre aux besoins des professionnels, le centre de formation des chambres d’agriculture a développé quatre modules de formation très spécifiques et ciblés :

- Assurer la liaison entre le tracteur et les équipements attelés (14 heures) pour comprendre l’ensemble des systèmes électroniques et réseaux existant sur les tracteurs et savoir paramétrer les différentes consoles du marché (Bus scan, Isobus…)

- Utiliser de façon optimale les terminaux virtuels (14 heures) pour piloter les engins attelés.

- Connaître et analyser les systèmes de géolocalisation et guidage (21 heures)

- Connaître les méthodes de cartographie, savoir analyser et interpréter les données des cartes réalisées, application à la modulation intra-parcellaire (14 heures).

Durant ces modules, une part importante est accordée à la pratique afin que les stagiaires puissent expérimenter par eux-mêmes les enseignements acquis, car quoi de plus formateur que d’apprendre directement en faisant, avec le matériel adapté et mis à disposition par les concessions partenaires ?

L’occasion est donnée aussi de mixer les profils des candidats au cours de ces formations, faisant se rencontrer salariés et les futurs salariés, rendant le partage d’expériences encore plus varié et enrichissant. Pour plus d’information sur ces modules de formations, rendez-vous sur www.chambagri-formation.com

 

Portes ouvertes le 21 avril

Portes-ouvertes le samedi 21 avril sur les quatre sites de formation Chamb’Agri Formation (Quintenic, Saint-Ségal, Agr’Equip et Kérel). Renseignement sur : www.chambagri-formation.com

 

 

Il a dit : David Bizien, formateur Chamb'agri à Saint-Ségal (29)

Lorsque nous avons commencé à monter cette formation, nous avons constaté qu’il existait énormément de vendeurs de matériels agricoles à haute technicité sur le marché, mais finalement peu d’entre eux étaient capables de former leurs utilisateurs ETA, Cuma ou agriculteurs à ces nouveaux outils. Ce qui explique d’autant plus le besoin criant de formation ! L’avantage du système que nous proposons sous forme de quatre modules, est que chacun peut choisir en fonction des compétences recherchées.

Dans le cadre du guidage par GPS, les outils permettent de s’adapter aux évolutions des largeurs de travail, de gagner en précision et d’optimiser l’exploitation des parcelles.

La télémétrie sert à suivre l'évolution de la flotte d'engins, elle permet une programmation plus facile des chantiers et indique, via les téléphones, les points GPS des parcelles pour faciliter les déplacements.

La cartographie et modulation de dose se développent à grande vitesse pour faire face à la demande des producteurs mais aussi pour répondre aux normes environnementales et aux contraintes écologiques.

Enfin, la partie sur les réseaux multipléxés (Bus CAN, l'isobus) est plus spécifique encore, cela nécessite un équipement supplémentaire pour avoir accès aux réseaux et une très bonne connaissance de l’électronique.

 

 

Les prochaines formations informatique embarquée

Module "Assurer les liaisons tracteurs/équipements attelés", nous consulter.

Module "Utiliser les terminaux virtuels", nous consulter.

Module "Géolocalisation et guidage", les 4, 5, 6 juin 2018 à Saint-Ségal au 02 98 73 05 88

Module "Modulation intra-parcellaire", les 7 et 8 juin 2018 à Saint-Ségal au 02 98 73 05 88.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
Faux et menaces sur l’emploi, les rebondissements du cartel des jambons
Les rebondissements continuent dans l’affaire du cartel des jambons tant sur le plan judiciaire qu’économique. La Cooperl clame…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Publicité