Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Sections des anciens exploitants : vigilance sur les projets fiscaux

Réunie en vue de la préparation de l'assemblée générale annuelle, la section des anciens exploitants en a profité pour faire le point sur les dossiers syndicaux.

Alors que la session parlementaire sur le budget va débuter mi-octobre à l’assemblée nationale, la section a fait le point sur les premières annonces : augmentation des pensions, augmentation de la CSG, des taxes foncières, etc. "Pour l’instant, c’est un peu le flou artistique, a déclaré Maryanick Méhaignerie, la présidente de la section. Si le gouvernement a annoncé une augmentation des retraites de 0,8 point, la question est maintenant de savoir si cette revalorisation se cumulera avec l'augmentataion prévue de 1 % permettant d'atteindre les 75 % du smic. Le diable se cache dans les détails, à nous d'être vigilants, et de demander à nos députés de nous soutenir". Selon les premières informations, au niveau de la CSG, apparemment seules les personnes soumises à un taux de 6,6 % seraient concernées par une augmentation de 1,7 point, comme précisé dans le tableau .
Les élus ont poursuivi la préparation de l’assemblée générale du 21 novembre, qui portera sur l'urbanisme. "Ces questions reviennent souvent lors de nos réunions de terrain, les retraités voulant savoir s'ils peuvent couper leurs haies, vendre leurs biens ou construire une véranda et dans quelles conditions, a précisé la présidente. Dans le maquis des lois sur l'urbanisme, une remise à niveau des connaissances est nécessaire".

Pour compléter l'assemblée, une medecin ORL présentera les problémes d'audition et le choix des appareillages.

La section s'est conclue avec l'organisation d'une formation à destination des élus de la section aux outils de communication Twitter et Facebook au mois d'octobre.

 

 

Elle a dit :

Maryanick Méhaignerie, présidente de la section des anciens exploitants

Une mobilisation de tous les jours est necessaire. Avec le profond renouvelement des députés, il est de notre rôle d'aller à leur rencontre pour présenter le dossier des retraites agricoles. Il faut aussi se battre pour que dans la prochaine loi de finances soit réintroduite la demi part fiscale pour les veufs et les veuves. La réforme des retraites qui se profile début 2018 sera l'occasion d'obtenir les avancées depuis longtemps demandées par notre section comme le calcul pour les actifs des pensions sur les 25 meilleures années et la revalorisation des pensions à 85 % du smic pour une carrière complète.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
"Notre métier, c’est de cultiver le sol, un sol biologiquement plus actif"
Régénérer le sol pour doper sa fertilité est la clé de l’agriculture dite de conservation. Toute une semaine lui était consacrée…
Publicité