Aller au contenu principal

Sécuriser l'entreprise en anticipant les risques

Des impayés, une forte volatilité des cours, un aléa climatique... et voilà l'entreprise en difficulté. Un accident, une maladie... et c'est au tour de l'entrepreneur ! Plutôt que de vivre dans l'inquiétude et subir, mieux vaut gérer les risques en les anticipant !

"Dans cette conjoncture chahutée, il faut sécuriser l'entreprise et protéger l'entrepreneur". Cette année, le Cerfrance Finistère a choisi de placer la gestion des risques au coeur de ses assemblées locales. Car, quel que soit son domaine d'activité, l'entreprise peut être fragilisée par de nombreux facteurs : trésorerie, réglementation, main d'oeuvre, clients... mais aussi le chef d'entreprise ou ses associés.

 

Anticiper au lieu de subir

 

"Que se passe-t-il en cas d'absence du dirigeant, interroge Daniel Abgrall, conseiller d'entreprise. Certes, on peut ne pas y penser. On peut aussi souscrire une assurance pour percevoir des indemnités journalières et embaucher, adhérer à un service de remplacement". Des démarches qui, pour le centre de gestion, ne suffisent pas. "Il faut aller plus loin dans la réflexion. Se demander qui prendra les décisions techniques, qui va terminer les travaux en cours, assurer les devis, la facturation...". En clair, passer d'un risque subi à un risque anticipé, pour lequel tout a été prévu.

 

 

Identifier

 

Si ce raisonnement vaut pour le remplacement du chef d'entreprise, il vaut aussi pour l'ensemble des risques auxquels est confrontée l'entreprise. "Il faut donc commencer par identifier ces risques, qu'il concernent le volet administratif, le patrimoine ou la retraite, les défaillances matérielles, l'environnement... Puis les hiérarchiser". Une étape dont le chef d'entreprise ne peut faire l'économie. "Selon son âge, son profil, sa situation personnelle..., le résultat sera différent". Proche de la retraite ou récent installé, bileux ou insouciant..., à chacun ses choix et ses priorités ! Reste ensuite à estimer la fréquence et la gravité de ces risques. "Plus un risque est grave ou probable et plus il faudra le traiter".

 

Risquer c'est vivre !

 

Pour inciter ses adhérents à cerner les points sur lesquels ils doivent porter leur attention, le Cerfrance Finistère a élaboré un auto-diagnostic simplifié. Mais, s'il les aidera volontiers à mieux sécuriser leur entreprise, il conclut la réunion en lançant un vigoureux "osez prendre des risques". "Oui, essayer c'est risquer l'échec, explique Jean Jain, en citant un poème d'Albert Coccoz, guide de haute montagne. Et pourtant, nous devons prendre des risques car le plus grand péril, dans la vie, c'est de ne prendre aucun risque ! Celui qui ne risque rien ne fait rien, n'a rien et n'est rien. Seul est libre celui qui ose prendre des risques".

 

 

Les assemblées locales

 

Après Châteauneuf du Faou, Châteaulin, Plabennec et Quimper, les prochaines assemblées locales auront lieu à 19h :

- le 30 janvier au restaurant Tal ar Milin, à Penzé,

- le 3 février au bar restaurant Le Sulky, à Rosporden,

- le 3 février au restaurant Le jardin de l'Aber, à Brélès,

- le 6 février au manoir de Trouzilit, à Tréglonou.

Inscription auprès de votre agence Cerfrance Finistère.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Une nouvelle croissance est possible

Septembre 2021 aura permis de renouer avec le Space, salon des productions animales, carrefour européen. Un carrefour de…

Christiane Lambert
"Les citoyens passent des commandes et les consommateurs ne sont pas au rendez-vous"
La présidente de la FNSEA était la semaine passée au Space. Alors que cette semaine du 21 au 23 septembre avait lieu à Niort dans…
Publicité