Aller au contenu principal

Semaine du lait bio du 23 au 25 avril : l’herbe dans tous ses états

Vous êtes producteurs de lait, vous vous interrogez sur une conversion ou une installation en lait bio, alors venez-vous informer sur la valorisation de l’herbe, un des facteurs clés de la réussite en bio comme en conventionnel. Les chambres d’agriculture de Bretagne organisent un rendez-vous technique lait bio dans chaque département sur le thème : l’herbe pâturée, l’herbe récoltée, viser la qualité.

Avec plus de 85 % de la SAU en Bretagne, la prairie demeure une des principales ressources fourragères des systèmes laitiers en Agriculture Biologique. La semaine du lait bio apporte des  références sur la gestion de  l’herbe avec des résultats d’études et des témoignages d’éleveurs.
Avec plus de 85 % de la SAU en Bretagne, la prairie demeure une des principales ressources fourragères des systèmes laitiers en Agriculture Biologique. La semaine du lait bio apporte des références sur la gestion de l’herbe avec des résultats d’études et des témoignages d’éleveurs.
© Terra

La prairie occupe une place prépondérante dans les élevages laitiers biologiques du fait de l’importance du pâturage et de la part d’herbe stockée dans l’alimentation des vaches. Représentant plus de 90 % de la SFP (surface fourragère principale), son exploitation est source d’autonomie alimentaire et de réussite économique en bio.

L'implantation des prairies

Réussir l’implantation de la prairie, c’est assurer une prairie de qualité, pérenne et productive. Plusieurs points de vigilance sont à prendre en compte : le précédent, la période de semis, la technique du semis et les conditions climatiques suivant le semis. Enfin le choix des espèces à implanter est important et dépend des spécificités pédo-climatiques, des animaux utilisateurs, de la part d’herbe dans le système fourrager et du mode d’exploitation recherché. L’association graminées/légumineuses est préconisée pour maintenir une fertilisation azotée dans les prairies, et proposer un fourrage adapté à la production laitière.

La conduite de l'herbe

Le mode de conduite du pâturage a des répercussions évidentes sur la productivité de la prairie et l’organisation du temps de travail. Le meilleur moyen d’optimiser le rendement à l’hectare est le pâturage tournant. La surface à pâturer se divise en paddocks de surface égale en fonction du nombre d’animaux à pâturer, des jours de présence par paddock et de la ration distribuée à l’auge. La pousse de l’herbe évolue en cours de saison. Il est donc important d’avoir les outils et critères pour bien gérer l’herbe au quotidien (planning de pâturage, herbomètre, hauteur entrée/sortie, temps de repousse, calcul des jours d’avance, stock sur pied,…)

Les différents types de récoltes

La fauche permet de récolter les excédents de pâturage sur les parcelles valorisées par les vaches traites ou réaliser des stocks fourragers sur des surfaces non accessibles aux animaux. Dans les systèmes herbagers, la valeur alimentaire de ces stocks joue un rôle essentiel dans l’alimentation hivernale du troupeau laitier. Faucher au bon moment et choisir le type de récolte le mieux adapté permet de conduire l’herbe en toute sérénité : ensilage, enrubannage, foin sont les modes de récolte les plus courants. Mais d’autres modes se développent depuis quelques années : l’affouragement en vert, le foin séché en grange, l’herbe déshydratée.

 

 

Prenez-date

Quatre rendez-vous techniques dans chaque département

En élevage à partir de 13h30

- Le 23 avril au Gaec de Pen Ar Vern, à Collorec (29)

- Le 23 avril à l’EARL de Pacea, à Pipriac (35)

- Le 24 avril à l’EARL Pen a Vern, à Plufur (22)

- Le 25 avril, au Gaec de l’Horizon Vert, à Berric (56)

Renseignements : Stéphane Boulent au 02 23 48 26 80

Inscription pour les groupes au 02 23 48 26 80

info sur www.chambres-agriculture-bretagne.fr

Zoom sur l’alimentation hivernale en lait bio

Deux rendez-vous techniques à l'automne aborderont la cohérence du système et son impact sur l’autonomie alimentaire. Différentes rations hivernales seront présentées, axant sur la qualité des fourrages et leurs incidences technico-économiques : le 19 novembre à la ferme expérimentale de Trévarez (29), et le 21 novembre à Campénéac (56).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité