Aller au contenu principal

Semis du couvert avant moisson : objectif biomasse

Tester encore. Ils étaient plus de 20, mardi dernier à Crédin, à répondre à l’invitation du groupe agronomie de Nov’agri qui a remis la question des couverts végétaux à leur menu d’essais. Car pourquoi pas semer avant moisson ou pendant la moisson ? La chambre d’agriculture de Bretagne y travaille, avec des outils innovants.

On le sait, "plus le couvert est semé tôt, plus il piège l’azote, plus il bénéficie aussi de l’humidité pour croître et donne beaucoup de biomasse", rappelle Céline Bruzeau, agronome, animatrice du groupe agronomie 30 000 de Nov’agri qui a pris l’initiative de cette rencontre, avec le Syndicat du Blavet. Car c’est bien l’objectif de ces couverts réglementaires qui ont tout pour plaire en favorisant la vie du sol, sa protection et sa structuration, son taux de carbone, la captation et le recyclage des éléments fertilisants, un moindre salissement et cerise sur le gâteau, "ça se récolte et ça diversifie les rotations", apprécie l’un des participants, testeur à ses heures. "Et ça favorise la biodiversité avec des fleurs à une période où il n’y en a plus beaucoup, ça a été la surprise".

Semer avant la moisson

Alors semer tôt, oui mais "on a plein de choses à faire à cette période là, le salarié est parfois en vacances, on a les battages, la paille, les semis de colza...". Les freins ne manquent pas, climatiques parfois aussi. D’où l’idée de la chambre régionale d’agriculture de travailler dans ses stations expérimentales sur les semis avant moisson, ou pendant. Ainsi, une partie du groupe agronomie de Nov’agri s’est rendue à Trédias (22) voir les résultats d’essais menés par un groupe de collègues testant des semis précédents la moisson "à la volée, avec des épandeurs… puis avec la nouvelle machine Maxi Couv des établissements Devrand", raconte David Bouvier, agronome en charge des essais, avec un bon résultat avec de petites graines, la phacélie. "J’ai vu la machine présentée aux Innov’actions, ça m’a intéressé. J’ai payé le transport jusqu’à Rohan et je l’ai testée sur 25 ha de blé, 5 à 6 jours avant la moisson. Et quand j’ai vu comment ça poussait, phacélie, crucifères, féverole, radis chinois ! On avait eu une petite pluie. Je signe pour l’année prochaine, j’anticiperai encore davantage. On économise du temps de travail", témoigne, convaincu Jean-Paul Le Crome, adepte des techniques simplifiées.

Motrice de récolte avec semoir

A Kerel, la motrice de récolte a été équipée de semoir et d’une ligne de semis à disques, avec roulettes d’appui. Elle a été testée grâce à la réalisation d’un prototype par l’établissement Labbé-Rotiel. "On voulait une graine enfouie en ligne pour pouvoir ramasser la paille derrière, que le débit de chantier ne soit pas réduit, autonome par rapport au ravitaillement, sans contrainte supplémentaire pour le chauffeur et le plus proche du semis-direct", détaille de la feuille de route, David Mealet, responsable culture de la station expérimentale de Kerguéhennec, membre du groupe agronomie. L’avantage de cette technique par rapport au semis à la volée ? " L’enfouissage de la graine, ça aide à la réussite. Je coupe 15 à 18 ha de paille par jour et je n’arrive pas à vider la trémie de 300l (emplie de graines de phacélie ndlr). On a rempli le cahier des charges", apprécie-t-il. Deux types d’essais ont été menés par le groupe à Kérel, l’un permettant de comparer les dates de semis, l’autre une dizaine d’espèces, "à tester encore".

Claire Le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
La réduction des phyto au cœur d’un échange avec les lycées agricoles
Quatre classes de lycées agricoles bretons ont pu participer à un temps d’échange autour de la réduction des produits…
Rendez-vous techniques bio du 5 au 7 octobre
Les chambres d’agriculture de Bretagne vous proposent des Rendez-vous dans différentes filières de production, pour vulgariser…
Publicité