Aller au contenu principal

Service de remplacement : plus d'activité

En 2014, le service de remplacement d'Ille-et-Vilaine a enregistré une hausse de son activité de 2 %. Arrêts de travail, congés et besoins de main d'œuvre en sont les principales raisons.

En 2014, sur les 3900 adhérents, environ 1687 ont fait appel au remplacement.
En 2014, sur les 3900 adhérents, environ 1687 ont fait appel au remplacement.
© AM

Sur l'année 2014, le service de remplacement d'Ille-et-Vilaine a enregistré 266 215 heures."Cette hausse est dûe essentiellement aux arrêts de travail et pour les remplacements dits de congés", ont souligné les responsables lors de l'assemblée générale de la structure qui avait lieu début septembre. Cette année, la hausse vient également du motif "main d'œuvre", et ce malgré la mise en place du groupement d'employeur Alterrenative'35. "Le groupement d'employeur est bien un service qui répond à des demandes de main d'œuvre permanentes et qui engagent l'agriculteur sur du long terme. Ce qui n'a rien à voir avec le remplacement "main d'œuvre" où l'agriculteur fait appel de manière très ponctuel", a rappelé Dominique Trubert, le président. En 2014, sur les 3 900 adhérents, environ 1 687 ont fait appel au remplacement. Pour les responsables, force est de constater que "certains adhérents ne le sont que par l'urgence, d'où encore un travail à faire pour communiquer sur tout ce que le remplacement peut apporter".

Par ailleurs,le mode de fonctionnement "très atypique" du service de remplacement d'Ille-et-Vilaine a été mis en avant, puisqu'il permet de fonctionner à l'heure, avec un minimum de deux heures et au prorata des besoins des exploitations. "Il faut veiller à préserver ce fonctionnement, mais il faut également veiller à ce que les agriculteurs ne se limitent pas au forfait 4h pour des raisons économiques et non de travail à faire". D'autant plus que se limiter aux 4 heures ne favorise pas l'emploi à temps complet et pourrait mettre à mal le service si les salariés quittaient le métier, faute d'avoir un temps complet.

La directrice, Pascale Martin, a également attiré l'attention des adhérents sur l’arrivée de la DSN (déclaration sociale nominative) qui vise à simplifier toutes les déclarations sociales demandées aux entreprises. Enfin, à souligner que les aides restent identiques selon les modalités de remplacement et que le dossier prévention, ouvert en 2011, a pris fin cet été.

En savoir plus

Pour apprendre de manière ludique à préparer et anticiper les remplacements et inciter les agriculteurs à se former pour optimiser leur utilisation du remplacement, un jeu est disponible en ligne et sur PC : "Remplace-moi si tu peux".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Des actes concrets et immédiats

La crise s’installe dans nos fermes. Elle ronge les fondations du dynamisme de notre Bretagne qui doit tant au secteur…

Publicité