Aller au contenu principal

Signature d'une convention entre Groupama et GDS Bretagne

Une convention régionale permet la prise en charge des pertes en élevage bovin, liées au botulisme et à la salmonellose.

Les partenaires du GDS Bretagne et de Groupama Bretagne signent une convention.
Les partenaires du GDS Bretagne et de Groupama Bretagne signent une convention.
© Terra

Une convention a été signée entre Groupama Bretagne et GDS Bretagne dans le cadre de l'harmonisation de l'indemnisation des élevages bovins touchés par le botulisme et la salmonellose. Avec la régionalisation des services du GDS, "nous élargissons la convention", indique Jean-François Tréguier, président de GDS Bretagne. La convention existait officiellement depuis 2011 en Côtes d'Armor. L'indemnisation des élevages consiste en une prise en charge commune de la valeur de remplacement du cheptel, moitié par le GDS Bretagne, moitié par l'assureur, avec abondon de la franchise "mortalité". L'application est effective au 1er janvier 2016, avec effet rétroactif. L'assureur peut intervenir quant à lui sur d'autres volets de garanties, notamment l'assurance des pertes indirectes.

Botulisme : des cas de plus en plus lourds

S'agissant de la salmonellose, les cas sont plutôt en réduction. En élevage bovin, le problème se règle par la prévention et l'hygiène, indique le GDS. "Nous parvenons à le maîtriser dans la filière bovine. En élevage en hors-sol, c'est plus compliqué", décrit Patrick Le Provost, directeur de GDS Bretagne. Le cas du botulisme, par contre, est lui plus préoccupant car les dossiers traités sont de plus en plus lourds, avec un risque de contamination rapide du troupeau . "Nous sommes sur un cas de 45 vaches laitières mortes en 3 à 4 jours", décrit le responsable. "Le botulisme est une vraie préoccupation en lien avec l'augmentation du nombre d'animaux par exploitation", alerte Patrick Le Provost. "En pleine restructuration laitière, je crains que cette infection survienne de façon régulière". En cas de suspicion, le GDS mène une enquête épidemiologique avec autopsie et analyses. Le botulisme est lié à l'ingestion par le bovin d'une toxine secrétée par Clostridium botulinum. La contamination de ruminants se fait la plupart du temps par le biais des aliments (silo, pâture..), contaminés par des cadavres de volailles, d'oiseaux ou de petits animaux (rongeurs, autres,...). Dix à quinze cas par an sont signalés.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité