Aller au contenu principal

S'installer en aviculture

D'un côté des poulaillers sans repreneur, de l'autre des jeunes qui souhaitent s'installer. Pour favoriser des projets de reprise de bâtiments avicoles et assurer le renouvellement des générations dans la filière, la chambre d'agriculture a organisé une journée portes ouvertes.

Christine Jouan, élue à la chambre d'agriculture, Mickaël Dreniaud, éleveur au Sel de Bretagne, et Elodie Dezat, conseillère aviculture à la chambre d'agriculture.
Christine Jouan, élue à la chambre d'agriculture, Mickaël Dreniaud, éleveur au Sel de Bretagne, et Elodie Dezat, conseillère aviculture à la chambre d'agriculture.
© Cécile Julien

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} Cela peut sembler paradoxal dans une production qui traverse régulièrement des zones de turbulences, mais l'aviculture a besoin d'installer. Beaucoup de poulaillers sont sans repreneurs, alors qu'ils permettraient à des jeunes de se lancer dans le métier. Pour le faire savoir, notamment aux jeunes en formation, les chambres d'agriculture organisent des journées portes ouvertes. "Il faut inverser la tendance à la perte de surface grâce à l'installation", encourage Christine Jouan, élue à la chambre d'agriculture d'Ille et Vilaine. Mardi 14 octobre, Mickaël Dreniaud, éleveur au Sel de Bretagne, a accueilli le public dans son élevage de volailles label de Janzé. Pour ce jeune agriculteur, installé en 2001, la rencontre avec l'aviculture s'est faite par hasard. A la recherche d'une exploitation, le Répertoire départemental à l'installation lui a proposé cette ferme où cohabitaient une production laitière et trois poulaillers. "Je voulais rester dans le canton, afin de pouvoir faire un Gaec avec mes parents, explique Mickaël Dreniaud. Cette exploitation correspondait bien à mon projet. Les deux productions se s'organisent bien en terme de charges de travail et l'aviculture apporte un complément de revenu non négligeable". Le jeune agriculteur estime que la reprise de ses trois poulaillers lui a coûté l'équivalent de la construction d'un neuf.

Pour découvrir sa nouvelle production, Mickaël Dreniaud choisit de faire son stage 6 mois dans une exploitation avicole. Pour compléter cet apprentissage et découvrir sa future exploitation, il y réalise un stage de pré-installation de 9 mois. Dans le prochain dispositif à l'installation, qui débutera en 2009, la personnalisation du parcours permettra à chaque jeune de faire coller au mieux ses stages et ses formations en fonction de son expérience et de l'exploitation sur laquelle il s'installe.

 

Reprise plutôt que construction

Mickaël Dreniaud a la chance que les trois poulaillers, datant de 1984, 1988 et 1998, aient été rénovés et soient toujours performants. Au regard du coût des constructions et des contraintes réglementaires, la reprise de bâtiments est la meilleure piste d'installation. "La rentabilité est plus facile à atteindre avec une reprise de bâtiments qu'avec une construction", souligne Christine Jouan. Un bâtiment bien rénové permet d'atteindre de bons résultats techniques. Si une rénovation est nécessaire, il faudra l'inclure dans les facteurs de négociations. Autre facteur à prendre en compte, le respect des exigences environnementales, comme un plan d'épandage intégrant ou non la contrainte phosphore. Le jeune ne doit pas hésiter à faire faire une ou plusieurs estimations de la valeur et du potentiel des bâtiments.

Installer des jeunes est nécessaire pour l'avenir de la filière. "Dans notre groupement, 30% des éleveurs ont plus de 50 ans, souligne Stéphane Letué, de l'association du poulet de Janzé. Et, il n'y a pas eu de construction depuis 2003". Pour renouveler les générations, certains groupements ont déjà fait le choix d'aider à la rénovation lorsqu'un jeune reprend un bâtiment avicole. Pour des jeunes, l'aviculture est une piste d'installation. Un choix que ne regrette pas Mickaël Dreniaud. "Si ce choix était à refaire, je le referai", assure-t-il.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité