Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Solarenn : moins de volume mais plus de chiffre d'affaires

La coopérative Solarenn, qui regroupe une trentaine de producteurs coopérateurs et environ soixante hectares de serres cultivées, tenait son assemlée générale le 7 avril dernier. L'occasion de revenir avec son président, Christophe Rousse sur l'actualité de la coopérative.

Christophe Rousse, président de Solarenn.
Christophe Rousse, président de Solarenn.
© Terra

L'an dernier, sur l'ensemble de la saison, on a constaté une augmentation du chiffre d'affaires, malgré des rendements en baisse", souligne Christophe Rousse. La baisse de volumes a en fait été compensée par des prix plutôt bons et surtout une météo en septembre et octobre extrêmement favorable à la consommation. Pourtant le début de saison n'avait pas été des plus positives, la faute à un manque d'ensoleillement et un retard dans la production, qui n'a jamais été rattrapé. "En moyenne, on a baissé de 5 à 10 % en volume sur l'ensemble des serres", confirme le président de la coopérative.

Au niveau de la coopérative, 2015 aura été l'année de l'investissement dans une chaîne de conditionnement pour petits fruits, ce qui va demander de développer des volumes supplémentaires. Par ailleurs, pour la première année, Solarenn a participé à un salon à Dubaï dont les premières retombées arrivent. Côté gamme,pas de grands changements si ce n'est le choix de ne plus produire qu'une seule variété de cœur de bœuf.

L'année dernière, Cristophe Rousse avait fait part des difficultés rencontrées sur le foncier pour les producteurs qui souhaitaient s'agrandir. "C'est mieux cette année, on arrive à trouver des solutions, même si il faut bien avouer que nous sommes dans une zone où la pression urbaine est très forte", souligne le président.

Enfin, sur les axes de développement, une attention particulière va être portée sur la transmission des outils et le renouvellement des générations. Pour mémoire, les exploitations de la coopérative font travailler environ 500 personnes. Et au centre de conditionnement de Saint Armel, sont regroupés les services administratifs, commerciaux et techniques, soit plus de 40 personnes en pleine saison.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
La FNP (producteurs de porcs) dénonce une intrusion de BFMTV dans un élevage

"Des journalistes de BFMTV sont entrés de nuit en toute illégalité dans un élevage de porcs, faisant le jeu des…

Vignette
FNSEA et JA annoncent un "blocage des axes majeurs de circulation" le 8 octobre

Les syndicats agricoles majoritaires ont annoncé un "blocage des axes majeurs de circulation le 8 octobre". Il s'…

Vignette
L’agriculture paysanne, solution au changement climatique
Face au changement climatique, la Confédération paysanne de Bretagne s’est penchée sur les scénarios agricoles et alimentaires…
Vignette
Quelle place pour les femmes en agriculture ?
Si un chef d'exploitation sur trois est aujourd'hui une femme, ces dernières restent encore peu visibles en agriculture et…
Vignette
100 emplois

"Les salariés et salariées craignent une perte de plus de 100 emplois sur 620" dans les cinq chambres d’Agriculture…

Vignette
Suicide des agriculteurs : un nouveau groupe de "sentinelles" en cours de constitution
La MSA d'Armorique veut accroître son réseau de sentinelles, un réseau de veille et de prise en charge des agriculteurs en…
Publicité