Aller au contenu principal

Soyons fiers du travail accompli

Laurent Kerlir, président de la chambre d’agriculture du Morbihan.
Laurent Kerlir, président de la chambre d’agriculture du Morbihan.
© Terra

Alimentation, environnement, économie, territoire… Nous sommes regardés, surveillés, souvent jugés sur nos pratiques. On nous demande de nous justifier, et il n'y a rien de choquant à cela.

Nous devons continuer à évoluer dans nos pratiques, à condition que les demandes soient fondées et sensées. Cependant nous demandons au moins du respect, une méthode, un calendrier, et des prix pour couvrir nos charges.

Les agriculteurs ont déjà su faire. Rappelons-nous d’où nous sommes partis sur l'azote et la qualité de l’eau depuis les années 1980. … Ils sont acteurs et force de proposition, car citoyens et professionnels responsables.

Confrontés à des défis économiques, sociaux, territoriaux, ils perçoivent la nécessité de relever ces défis environnementaux, sociétaux. Ils se sont engagés dans les opérations bassins versants, dans la vulgarisation, l’évolution de pratiques, dans la recherche, l'innovation… Ils ont relevé ces challenges environnementaux et ils continuent. Les résultats sont là. Nous pouvons et devons être fiers des efforts accomplis.

Aujourd’hui, des attentes sur le bien-être animal sont exprimées, comme de nouvelles demandes sociétales. L'élevage s'engage au travers de cahiers des charges comme "lait de pâturage". Les éleveurs de poules pondeuses, mais aussi de porc ont déjà lourdement investi et appliqué de nouvelles normes bien-être animal ! Je n’oublie pas qu’à peine ce bouleversement intégré, le consommateur exige un élevage plein air, demande sur laquelle ont rebondi les GMS.

Les éleveurs n’ont pas attendu pour travailler et intégrer ces attentes sociétales. Mais l'agriculture est une activité avec des cycles de production et des investissements. Il n’est pas forcément possible de répondre dans l’instant à ces injonctions, quelquefois contradictoires.

Les agriculteurs sont pleinement conscients de l’enjeu de santé publique que pose l’utilisation des phytosanitaires pour les riverains, pour les consommateurs, pour nous exploitants et pour nos salariés. Les agriculteurs sont acteurs de l’évolution de leurs pratiques : rotations, observation, réduction de dose… Ils sont engagés dans les groupes Écophyto et 30 000, avec des réductions d’IFT en moyenne de 30 % et vont continuer à le faire via notamment le contrat de solution porté par la FNSEA et de très nombreuses organisations agricoles.

Dans ce contexte, j'invite les agriculteurs à prendre du recul face aux attaques souvent injustes dont ils sont l'objet, tant certaines personnes parlent sans bien connaître le sujet, voire accusent sans aucun fondement scientifique. Cette mauvaise image donnée à notre métier est d’autant plus dégradante que celui-ci reste une passion pour chacune et chacun de nous.

Les agriculteurs ont toujours été force de proposition et ont essayé d'anticiper. Ils vont continuer à faire évoluer les choses, dans le bon sens comme ils l’ont toujours fait, de façon volontariste, en continuant de parler positivement de leur métier .

Car nous sommes fiers de celui-ci, et des progrès que réalisent jour après jours les agricultrices et les agriculteurs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité