Aller au contenu principal

Space 2008 : le coup d’envoi est donné

Déjà 1000 exposants inscrits, dont 226 exposants internationaux, 1300 marques représentées, les quelques éléments chiffrés annoncés sont de bon augure pour l’édition 2008 du Space, à Rennes du 9 au 12 septembre, pour la 22e édition du salon.

Jean-Pierre Pigeault (parc expo), Paul Kerdraon (commissaire général), Jean-Luc Fossé (Crab), Jean-Michel Lemétayer, Jacques Jaouen (Crab), et Jean-Yves Rissel (concours).
Jean-Pierre Pigeault (parc expo), Paul Kerdraon (commissaire général), Jean-Luc Fossé (Crab), Jean-Michel Lemétayer, Jacques Jaouen (Crab), et Jean-Yves Rissel (concours).
© Terra

Le Space est donc plus que jamais un événement attendu… par les exposants. Ils seront particulièrement nombreux cette année dans le secteur laitier, dans le contexte d’une production laitière au mieux de sa forme à ce jour. Mais d’une manière plus générale, c’est le contexte global très porteur pour l’agriculture qui explique en partie l’intérêt renouvelé pour le rendez-vous du Space, alors même que d’autres salons importants se tiennent également en 2008 en Europe. "Le Space se déroule au cœur de l’une des premières régions agricoles d’Europe", rappelait mardi son président Jean Michel Lemétayer pour expliquer et l’attractivité du rendez-vous, et la très forte spécialisation d’élevage de l’Ouest.

 

Brunes et Blondes

Côté laitier, C’est la Brune qui sera à l’honneur avec un concours national le mercredi, Mais les Prim'Holsteins (mercredi et jeudi) et Normandes (mardi) conserveront toute leur place. (voir encadré), sans oublier ni les présentations de Jersiaises et Simmental (vendredi), ni le concours interrégional Montbéliardes.
Côté bovins viande, les projecteurs seront braqués sur les Blondes d’Aquitaine, en concours national le mercredi, un concours qui inclura -c’est une première- une représentation de toute la filière, de la génétique à la valorisation label. Au côté des Blondes, consacrées reines du Space 2008, les autres grandes races à viande, Limousines et Charolaises, en concours interrégional le vendredi, ne manqueront pas le rendez-vous, tout comme les Salers et les Rouge des prés.
Enfin, côté ovin, c’est la race Ille de France qui tiendra la vedette, avec un concours national (mardi).

Vaccination obligatoire
Particularité de cette édition 2008, tous les animaux présents sur le Space devront avoir été vaccinés FCO deux mois avant le salon. Quand bien même la vaccination n’a pas de caractère obligatoire pour le cheptel bovin et ovin français -ce que Jean Michel Lemétayer a très clairement regretté mardi- cette exigence d’obligation de vaccination pour les animaux en concours a été obtenue auprès du ministère par dérogation, à des fins préventives… et sans savoir ce qu’il en sera en septembre de la progression de la maladie.

Transparence


Vitrine pour les fournisseurs de l’agriculture, le Space est toujours un moment politique fort pour l’agriculture toute entière. Ce sera encore le cas en 2008, avec l’inauguration du salon par le premier ministre, François Fillon, dans le contexte d’une Union européenne sous présidence française, dans un moment crucial pour l’agriculture, au terme du bilan de santé de la PAC. La veille de l’ouverture du Space, Rennes sera d’ailleurs le point de rencontre des présidents des principaux syndicats agricoles et coopératives de l’Union européenne réunis dans le Copa et la Cogéca.
De la même manière, le Space se déroulera dans un contexte difficile pour le secteur porcin confronté depuis plusieurs mois à des cours très bas et à des coûts de production en hausse sous l’effet du renchérissement des matières premières destinées à l’alimentation animale, phénomène qui lors du précédent Space alimentait déjà nombre de débats.
Mardi, les responsables professionnels ont bien sûr abordé cette violente crise porcine, comme ils ne pouvaient pas passer à côté de l’actualité du débat parlementaire sur la loi de modernisation de l’économie.  Jean-Michel Lemétayer, reprenant sa casquette de président de la FNSEA a dit son espoir de voir adopté un amendement instaurant une obligation de transparence sur les marges de la grande distribution.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité