Aller au contenu principal

Succès au rendez-vous pour la fête de l'agriculture

La réussite a été à l'aune du travail des JA du Coglais. Dimanche 29 août, la fête de l'agriculture a drainé nombre de spectateurs, à la rencontre d'une agriculture moderne et dynamique.

Dimanche 29 août, tous les ingrédients étaient réunis au Châtellier pour une fête de l'agriculture réussie. Le beau temps était de la partie, les Jeunes agriculteurs avaient préparé un programme dense d'activités et de découvertes, autour du traditionnel concours de labours et du toujours apprécié spectacle de moiss batt cross. Après une année d'intenses préparatifs, le succès est au rendez-vous : entre 15 et 18.000 visiteurs ont répondu à l'invitation des JA à venir découvrir une agriculture ouverte et dynamique. "Le défi a été relevé, félicite Jean-Frédéric Sourdin, président des JA du Coglais, en remerciant les nombreux bénévoles. Nous avons partagé notre passion du métier". "C'est une réussite, une légitime fierté", apprécie Jean-Louis Tourenne, président du Conseil général.

Aux côtés des traditionnels pôle végétal et OPA, une large place était consacrée à l'eau et à la protection de sa qualité. Le pays du Coglais est situé sur les drains de la ville de Rennes. Les visiteurs ont donc pu découvrir les actions menées par les agriculteurs et les collectivités locales. Côté pôle animal, les organisateurs ont fait le choix d'intégrer pleinement le comice à la fête. Les plus belles laitières du canton ont donc défilé devant la foule.

Rentrée syndicale sur fond de crise

La fête de l'agriculture sonne la rentrée syndicale. "Cela peut paraitre bizarre de faire la fête en période de crise, constate Benoit Champalaune, président des JA 35. Mais nous voulons montrer la qualité de nos produits et nous ne voulons pas baisser la tête". Et pour garder la tête haute, les jeunes ont plaidé pour que la France ait un réel projet politique pour son agriculture. Ils ne se satisfont pas de la LMA. "Il n'y a rien de nouveau dans cette loi, déplore le représentant des JA. Nous voulons un projet plus fort, avec des ambitions pour l'installation, un budget suffisant". Entre la sécheresse, pour laquelle le département atteint une reconnaissance en calamités pour les cantons du sud, et la conjoncture, les difficultés sont toujours là. "L'agriculture doit faire entendre ses spécificités, plaide René Collin, président de la FDSEA, pour obtenir un réel soutien". Ce soutien ne passe pas que par des enveloppes financières. Par exemple, la profession attend un signe fort des collectivités sur la gestion économe du foncier et le découragement du photovoltaïque au sol. "Une charte foncière va prochainement voir le jour", prévoit Joseph Ménard, président de la chambre d'agriculture. Concernant plus particulièrement les difficultés de la filière porcine, le préfet a annoncé la tenue d'un comité régional le 9 septembre et laisse entrevoir que le ministre de l'agriculture, lors de sa venue au Space, pourrait annoncer de nouvelles mesures. En attendant la réforme de la PAC, Michel Cadot veut que l'agriculture bretonne, au travers du PAAR, retrouve des perspectives sur les sujets régionaux, comme le foncier ou les énergies renouvelables.

Comme l'a dit le maire du Châtelier, "la fête de l'agriculture nous permet de nous fortifier, de retrouver des forces ensemble, de mettre en valeur nos valeurs". Des ambitions que partagerons certainement les JA du canton d'Argentré du Plessis, en charge d'organiser la fête, version 2011.

Le palmarès

Labour en planches

1e : Jean-Marie Richard, de Plélan le Grand, 74 points.

2e : Damien Richeux, de Goven, 73 points.

3e ex-aequo : Ludovic Caresmel, de Landujan, 72,88 points.

3e ex-aequo : Sylvain Saulnier, d'Irodouër, 72,88 points.

5e : Maximilien Boileau, de Feins, 56,13 points.

Labour à plat

1e : Mickaël Berhault, de Treffendel, 75,58 points.

2e : Guillaume Geffroy, de La Mézière, 66,58 points.

3e : Denis Denoual, de Combourg, 62,67 points.

4e : Guillaume Coquelin, de Saint Uniac, 62,42 points.

5e : Benjamin Thomas, de Pancé, 55,5 points.

6e : Ronan Angot, de Romillé, 52,17 points.

7e ex-aequo: Maxime Delalande, de Guichen, 47,08 points.

7e ex-aequo : Raphaël Thomas, de Le Ferré, 47,08 points.

9e : Freddy Garnier, de Saint Rémy du Plain, 41,92 points.

Moiss Batt cross

1e : la Bretonne

2e : la fleur bleue

3e : la vachette

4e: la cavalière

5e : JA Antrain

6e : la Janzéenne

7e : la Déserte

8e : Apéry Kub

9e : la Coglaise

10e : Breizh Team

11e : Brocéliande

12e : Biquette

13e : Marguerite

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité