Aller au contenu principal

Suisse – Côtes d'Armor : la Prim'holstein rapproche les éleveurs

Presque tout les sépare à l'exception d'une même passion pour la génétique holstein ! La fédération fribourgeoise d'élevage holstein et le syndicat départemental Armor Prim'holstein présidé par Serge Michard ont scellé un accord de jumelage.

Les délégations suisse et costarmoricaine ont scellé un jumelage mardi 13 septembre à Saint-Potan au Gaec Carfantan.
Les délégations suisse et costarmoricaine ont scellé un jumelage mardi 13 septembre à Saint-Potan au Gaec Carfantan.
© terra

Au Gaec Carfantan à Saint-Potan, les éleveurs François, Maryse et Emmanuel ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir la délégation suisse avec ses neuf représentants. Après un tour autour des laitières et des génisses pour détailler la génétique de l'élevage, les groupes se sont présentés. "Nous sommes flattés d'avoir été contactés par un département leader de la génétique en France", a indiqué Philippe Currat, le président de la fédération fribourgeoise. Après les premiers contacts il y a deux ans et quelques visites plus tard, les deux associations se sont dites "oui". "Il y a beaucoup de points communs dans les historiques de sélection d'où ce jumelage", résume Vincent Jégou, animateur d'Armor Prim'holstein. Si l'histoire ne fait que commencer, trois niveaux d'échange ont été évoqués. D'abord une coopération sur les choix techniques et génétiques des deux régions, puis une coopération en matière organisation (stages, visites, mise à disposition d'adresse, sollicitation de juges…) et enfin, une coopération commerciale "d'animaux vivants, d'embryons ou de doses".

Une région de montagne

Niché entre les lacs de Neuchâtel et Leman, le canton de Fribourg et ses 7 districts est essentiellement tourné vers la production de fromage avec "60% du lait produit transformé en fromage, le reste livré à l'industrie", indique Jean-Charles Philipona, gérant de la fédération suisse. Avec ses 562 producteurs et ses 15 000 vaches au contrôle, "notre fédération représente 31% de l'effectif total de la fédération suisse holstein". Son relief de petites montagnes (430 à 2 300 m) contraste avec notre massif armoricain. Et l'élevage aussi. Une production moyenne de 8 000 kg par vache sans ensilage de maïs pour ce qui est du gruyère AOC. Pâturage, foin séché en grange, concentrés…, les éleveurs suisses d'Holstein recherchent une vache adaptée à ces contraintes. "Nos critères de sélection : la longévité mais aussi le développement des animaux pour leur capacité à ingérer des fourrages plus grossiers", explique Philippe Currat. Là-bas, les taureaux nord-américains ont la côte. Et si la Brune suisse et la Red holstein représentent 75 à 80% des effectifs, "la Prim'holstein est en train de gagner du terrain parce qu'elle a plus d'avantages en production de lait", défendent les laitiers suisses. Pas d'inquiétude, entre les éleveurs, les sujets de discussion ne sont pas prêts de se tarir.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité