Aller au contenu principal

Sulky, une entreprise ancrée dans la modernité

L'entreprise Sulky, spécialisée dans la fabrication de semoirs et distributeurs d'engrais organisait une opération portes ouvertes la semaine dernière, sur son nouveau site de 20 000 m2, à Châteaubourg. L'occasion de découvrir cette usine ulta-moderne et les nouveautés de la marque.

Entreprise familiale créée en 1936, Sulky emploie 175 salariés permanents. Sa nouvelle usine, lancée il y a deux ans et demi à Châteaubourg  est un exemple de modernité en termes de technique de production et d'environnement. Rien d'étonnant donc à ce que les visiteurs fussent très nombreux à se présenter sur les trois jours de portes ouvertes : 1 200 au total. Du centre logistique, en passant par le pôle engineering, la fabrication, la soudure ou encore l'atelier peinture et le montage des machines, une heure n'était pas de trop pour découvrir l'activité de Sulky. Sans entrer dans les détails de chacun de ces services, le poste soudure et assemblage fait partie des éléments les plus impressionnants. "Cette zone comprend un robot de soudure et une vingtaine de postes de soudure manuelle. Les postes de soudure sont situés de part et d'autre du convoyeur pour un acheminement rapide des ensembles soudés vers la chaîne de peinture", explique Stéphane Billerot, responsable des relations presse et guide d'un jour. Autre atelier qui a suscité beaucoup d'intérêt de la part des visiteurs, celui consacré à la peinture. Première étape, la cataphorèse. Il s'agit d'un apprêt anticorrosion réalisé par électro-déposition, dans un bain de peinture de 28 000 l. Ensuite, c'est la cuisson, au four canopy, avant une seconde couche d'apprêt appliquée au pistolet et enfin la laque de finition. Le montage des machines se fait sur 5 lignes. Reste ensuite, après le contrôle des produits, à expédier les machines, en France et dans plus de 50 pays.

Du côté des nouveautés

Avec cette opération portes ouvertes, l'entreprise a naturellement présenté ces dernières nouveautés de matériels. Ainsi, la gamme Tramline, forte de plus de 30 années d’expérience sur le marché et de plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires écoulés, voit ses courbes redessinées et son ergonomie améliorée. Un nouveau secteur gradué à haute lisibilité sur le variateur permet un réglage plus clair et plus rapide du débit de semences. Les herses de recouvrement arrière bénéficient d’articulations renforcées et de nouvelles poignées de réglage de la pression pour plus de confort. Quant à la nouvelle signalisation, redessinée et plus intégrée, elle vise bien entendu aussi une sécurité renforcée sur route. Par ailleurs, Sulky a dévoilé de nouvelles variantes de rampes d’enterrage à associer à sa trémie frontale. L’ensemble de la gamme Xeos TF offre désormais 20 variantes de barre de semis quand on combine les largeurs (de 3 à 6 mètres), le type d’enterrage (socs, Unidisc "30 kg" ou Cultidisc "80 kg") et le type de châssis (fixe ou repliable).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité