Aller au contenu principal

Se former en alternance
Sur la sécurité, en permanence

Inscrits en 2éme année de BPREA par alternance au centre de Kérel, à Crédin, ils sont une dizaine à passer leur Caces, en ce jeudi après midi de fin février. Un certificat d'aptitude à la conduite en sécurité qui, pour beaucoup, est une opportunité qui leur sera demandée en cas de passage par le salariat avant de s'installer. Une sensibilisation supplémentaire au travail en sécurité.

En 2éme année de BPREA par alternance au centre de Kérel, à
Crédin, ils sont une dizaine à passer leur CACES pour la conduite
en sécurité du téléscopique.
En 2éme année de BPREA par alternance au centre de Kérel, à
Crédin, ils sont une dizaine à passer leur CACES pour la conduite
en sécurité du téléscopique.
© claire le clève




"L'accident ,est si vite arrivé. Un télescopique, ça ne se conduit pas comme un
tracteur avec charge. Ça se renverse beaucoup plus rapidement
",
met en garde Antoine Chritienne, moniteur-formateur au centre de
formation professionnel de Kerel. Parmi les 15 apprentis passant le
BPREA polycultures- élevage, ils sont une dizaine à s'être
inscrits au passage du certificat d'aptitude à la conduite en
sécurité sur le télescopique (R372m).





Futurs employeurs


"La sécurité, je crois qu'on en fait jamais assez. Dès que nous en
avons l'occasion, nous en revenons dessus
",
insiste Claire Ramezy, coordinatrice des formations à la Chambre
d'agriculture du Morbihan. Et si les employeurs d'apprentis sont
sensibilisés au travers de l'établissement du DUER, document unique
d'évaluation des risques, les apprentis eux mêmes, au statut de
salarié, le sont également tout au long de leur formation. Les
interventions de la MSA au cours de leur cursus, y contribuent
largement. "Former
les gens pour qu'ils soient capables de travailler en sécurité sur
les exploitations est essentiel. D'autant que ces stagiaires, dont
beaucoup souhaitent s'installer, seront à leur tour employeurs.
Être sensibilisé à la sécurité, c'est une obligation, mais c'est
aussi du bon sens
", poursuit la jeune femme.





Un état d'esprit


"C'est aussi un état d'esprit qui s'acquiert, car il faut être vigilant à
tout moment sur une exploitation
", enchaîné Antoine Chritienne. Dans ce cadre, la passage du Caces n'est pas du luxe, même s'il représente encore un coût non
négligeable restant à la charge des stagiaires (plus de 100 euros).
"Pour conduire ces engins, il faut l'autorisation de l'exploitant. Beaucoup
la donne mais en cas de pépin...De nombreux exploitants préfèrent
que le salarié ait obtenu son certificat de conduite
".
Un plus pour Julien Goibier et Thibaut Getain, tous deux stagiaires.
"Je pense faire 4 à 5 ans de salariat avant de m'installer. Si les
entreprises le demandent, c'est bien de l'avoir
",
estime Julien. "Ils savent qu'on a la compétence pour conduire ce genre d'engin en toute
sécurité, c'est un plus et peut être que ça peut faire la
différence
", renchérit Thibaut.





Claire le Clève


















16/03
- Portes-ouvertes « Formations qualifiantes » au Centre
de Kérel (Crédin)


Samedi
16 mars, le centre de formation de la Chambre d’agriculture du
Morbihan de Kérel (Crédin) ouvrira ses portes dans le cadre de la
semaine de l’apprentissage. A découvrir entre autres les
formations par apprentissage : BPA
après la 3ème,
en élevage et
machinisme
, BPREA
élevage laitier ou porcin
après
un CAPA-BEPA ainsi que les formations en contrat de
professionnalisation préparant notamment au CS
en élevage ou machinisme

et à la Licence pro
Management des Entreprises

Agricoles (Agri-Manager). Avant et pendant sa formation, chaque jeune
bénéficie d’un accompagnement personnalisé (recherche de maître
d’apprentissage ou d’employeur, visites du jeune en exploitation,
suivi individuel), avec alternance entre la théorie et la pratique
professionnelle.


Contacts
:


Crédin
(56) : 02 97 51 59 79

+
d’infos sur
www.pole-formation-agricole.com


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité