Aller au contenu principal

TD PAC "pour maîtriser ce que je déclare"

Depuis le 17 avril et jusqu’au 3 mai, 12 TDpour la télé déclaration PAC se succèdent dans la six antennes de la chambre d’agriculture du Morbihan. Objectif ? Une aide et un accompagnement pour au final "maîtriser ce que je déclare", en toute autonomie. En jeu, 110 millions d’aides en Morbihan.

Des TD qui permettent, en autonomie mais aidé, de renseigner et déposer son dossier PAC
Des TD qui permettent, en autonomie mais aidé, de renseigner et déposer son dossier PAC
© Claire Le Clève

 

 

"Je ne viens pas perdre une journée en suivant ce TD, non, je viens en gagner, et plus d’une", déclarait pas plus tard que le 17 avril dernier à Hennebont, l’un des huit agriculteurs qui avaient pris place autour de la table, devant l’un des postes informatiques d’accueil mis à leur disposition par la chambre d’agriculture du Morbihan. Car au bout de cette déclaration, "ce sont les aides PAC, c’est important". Elles représentaient en 2017 pour les 5 441 ayant fait l’objet d’une aide près de 110 millions d’euros dans le département. Des aides qui pèsent pour 40 % du revenu agricole en France. Alors en soutien, pour les accompagner et les aiguiller, des conseillers de la chambre d’agriculture se mettent à disposition, "tant sur les aspects réglementaires et leurs évolutions, que sur le logiciel et les manipulations sur Télépac", résume Marie Loridan. "C’est plus simple cette année, cela se fait plus rapidement. L’an passé, il y avait un gros travail pour renseigner des éléments comme les haies ou les arbres isolés. Là, c’est déjà fait", relève-t-elle qui, en ce 19 avril au Faouët, vient en appui auprès des exploitants qui se sont inscrits*. Une formule de TD que seule la chambre d’agriculture du Morbihan propose. Là, autonomie mais aidé l’agriculteur en peut faire et déposer son dossier.

Et garder la maîtrise

Parmi eux, Patrick qui malgré le beau temps, s’est détourné de l’urgence de ses travaux aux champs pour consacrer sa matinée à sa déclaration PAC. "Ce n’est pas une perte de temps. Et puis je ne passe pas deux heures à chercher, là c’est efficace", apprécie cet éleveur laitier. Il est installé avec son épouse en système pâturant pour ses 80 laitières sur 100 ha à Ploërdut. "Commence par l’aide laitière, sinon, il y a un risque d’oubli", lui suggère Marie Loridan, le guidant pour accéder aux 22 îlots identifiés de l’exploitation, dont certaines parcelles sont à cheval sur le département des Côtes d’Armor. "On a été obligé de découper. Il y a deux ans, j’avais le gouffre de Padirac dans mes champs, les frontières départementales de mes parcelles ne se touchant pas. J’ai perdu des aides, maintenant c’est rentré dans l’ordre", note avec humour cet exploitant sur la complexité du système. "Et puis il faut dire que je ne suis pas très à l’aise avec l’outil informatique et entre chaque déclaration, on désapprend", enchaîne-t-il. D’où son intérêt pour ces TD. "Je veux maîtriser et garder la maîtrise de ce que je déclare. Ça me concerne, c’est important pour notre exploitation", renchérit-il, attaché à cette autonomie et appropriation de ses données, s’étonnant du recours massif à la délégation, 90 % des agriculteurs du département.

Claire Le Clève

 

*

A savoir

-Pour faire le point sur les nouveautés, un tutoriel a été mis en ligne sur le site www.bretagne.synagri.com/synagri/act-tuto-pac-2018

 

*Coût 91 euros HT, tarif réduit pour les adhérents de Res’agri

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
Publicité