Aller au contenu principal

Tempête Dirk et inondations : 9 millions d'euros selon Groupama

© terra

Alors que Météo France maintenait encore en ce début de semaine son bulletin d'alerte orange et de vigilance crues pour les 6 secteurs des cours d'eau bretons les plus touchés par les inondations, Laïta, Oust, Blavet, Vilaine, le retour à la stabilité et le début de décrue prévalaient mercredi dernier. De son coté, l'assureur Groupama Loire Bretagne a tiré un premier bilan du passage de la tempête Dirk. 6300 déclarations de sinistres on été enregistrées dont 950 émanant de sociétaires agricoles. Le montant des préjudices s'élèverait à 7 millions d'euros (1 million pour les agriculteurs) pour un coût prévisionnel proche de celui de la tempête Joachim vécue en décembre 2011 selon l'assureur qui chiffre également à 2 millions d'euros, le coût des inondations. Car coté pluviométrie, les perturbations s'en sont données à cœur joie entre la mi décembre et ce début janvier où, pour les secteurs les plus arrosés de Bretagne, la pluviométrie serait de deux fois et demi supérieure à la normale. Pas étonnant dans ces conditions que les cours d'eau sortent de leur lit.

 

Claire Le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
Faux et menaces sur l’emploi, les rebondissements du cartel des jambons
Les rebondissements continuent dans l’affaire du cartel des jambons tant sur le plan judiciaire qu’économique. La Cooperl clame…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Publicité