Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Terres et Bocages fait revivre des techniques anciennes.

Mi février, l'association Terres et Bocages a initié pendant deux jours des agriculteurs à la formation et l'entretien des jeunes arbres et des haies bocagères. Les personnes présentes ont découvert une technique ancienne, le "plessage", qui consiste à former une haie-clôture naturelle.

Sous un beau soleil, les participants s'activent autour du formateur Franck Viel. Peu à peu la haie plantée de jeunes arbres prend forme. Les branches taillées et inclinées, garnies de branchages et de feuillages secs, renforcées par des piquets, créent mètre après mètre une haie-clôture naturelle. Plesser une haie est une technique ancienne que le sarthois Franck Viel de l'association "Passages" est venu faire revivre à la demande de Terres et Bocages au Gaec Amice Valo à Trédaniel. 
Une haie-clôture vivante
"On taille les arbustes les uns après les autres pour les coucher et les entrelacer de part et d'autre de pieux, et enfin on réalise une tresse sur le sommet", explique le spécialiste. "C'est une sorte de demi-recépage", d'où des rejets repartiront au printemps. Cette technique ancestrale était déjà pratiquée à l'époque de la guerre des Gaules pour briser les charges de cavalerie et ce, jusque dans les années 60, "où les baux ruraux faisaient encore mention du plessage des haies en hiver en période de morte sève". Cette technique ancienne a donné son nom à des lieux-dits (Le Plessis...). "A l'époque, on tirait profit de toutes les ressources", ajoute Franck Viel. Et la main d'oeuvre était bien plus importante qu'aujourd'hui. 

Vulgariser les techniques de la haie
L'association Terres et Bocages, à la base, accompagne les agriculteurs dans la plantation des arbres, le choix des essences, la taille de formation... Avec cette philosophie que l'agriculteur s'approprie lui-même la gestion de ses haies. "Nous avons une déontologie", précise Dominique Simon, son président, producteur de lait bio à Planguenoual, "c'est que l'agriculteur devienne autonome. Nous faisons de la vulgarisation". Ici les agriculteurs s'investissent manuellement et financièrement. Les plantations se font en groupe sous la houlette du technicien Thierry Guéhenneuc qui organise les chantiers. 15 000 arbustes ont été plantés en un an, 60 000 depuis la création de l'association. "Nous avons une adhésion qui permet d'avoir les plants au prix coûtant", explique-t-il.
La démarche est née à Trédaniel en 2008 avant de s'étendre à Plessala, Trébry, Plémy, Plangenoual... "L'originalité était de nous prendre en charge nous-mêmes ; de planter et d'entretenir avec l'accompagnement d'un technicien, dans une gestion durable", expliquent Mado Valo et Pierre-Yves Aignel, agriculteurs et membres fondateurs de l'association. "Nous avons appris à tailler les arbres et les entretenir. Nous avons découvert pleins de choses, de la taille jusqu'à la valorisation sous forme de BRF (1)", témoignent-ils. Le but pour Terres et Bocages est de relier le système d'exploitation au système environnemental. L'association d'une cinquantaine d'adhérents modère le recours aux subventions pour une question d'autonomie encore une fois et préfère recueillir des fonds privés comme Yves Rocher ou Triballat.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité