Aller au contenu principal

Transitions

Didier Lucas, président de la chambre d’agriculture des Côtes d’Armor.
Didier Lucas, président de la chambre d’agriculture des Côtes d’Armor.
© Terra

Cette semaine, vingt-deux exploitations bretonnes vont ouvrir leurs portes dans le cadre de la semaine Innov’action. Nous serons nombreux à aller voir ces agricultrices et agriculteurs motivés, fiers de leur métier et pionniers dans une multitude de domaines. Chaque fois nous découvrirons leur capacité à s’adapter économiquement, techniquement, environnementalement et socialement. Mais ils ne sont pas des cas particuliers, chacun d’entre nous dans son exploitation est un agriculteur innovant, chaque jour, nous devons évoluer et nous adapter.

Dans le même temps, nous n’échapperons pas à l’avalanche médiatique permanente qui au mieux appelle à l’évolution de nos pratiques et au pire dénigre notre profession. Il est donc important que l’on soit tous conscients de cette force d’adaptation qui a toujours été la nôtre et nous a permis de relever tant de défis.

Nombreux sont ceux qui appellent à des "transitions" de notre agriculture pour faire face aux grands enjeux de notre société : phytosanitaires, bien-être animal, climat, énergie, sanitaire, territoires, montée en gamme… Les mêmes sont souvent donneurs de leçons mais beaucoup plus rarement apporteurs de solutions.

Bien entendu, nous devons prendre à bras le corps ces problématiques et nous l’avons déjà fait par exemple au travers du "contrat de solutions" autour de la protection des cultures ou plus globalement, et depuis longtemps, au travers de notre recherche et développement. La question n’est donc pas de savoir si nous devons ou non répondre à ces attentes mais comment.

Pour engager ces transitions, il y a des conditions nécessaires.

La prise en compte de l’économique. C’est bien entendu un préalable, nous ne pouvons pas engager d’évolutions dans nos exploitations et nos filières sans garantie d’une valorisation de nos produits à leur juste valeur. Encore une fois, il faudra que le citoyen se rappelle qu’il est aussi un consommateur !

L’existence de solutions de substitution. Nous savons qu’elles sont de plus en plus complexes et parfois inexistantes. Il est donc important que nous disposions d’une R&D, Recherche et développement collective qui teste des solutions à risque et valorise les innovations que nous mettons en place sur le terrain. Mais un tel dispositif a un coût qui ne peut être porté par les agriculteurs seuls, mais bien par l’ensemble de la société.

La construction de solutions à la carte adaptées à chaque exploitation et à chaque agriculteur. Nous ne pouvons pas révolutionner nos systèmes du jour au lendemain. Les transitions ne peuvent se faire que pas à pas, c’est une condition pragmatique et de garantie d’efficacité.

À ces conditions nous sommes capables de relever tous les défis. N’ayons donc pas peur de l’avenir, il ne sera pas fait par ceux qui parlent fort, mais par ceux qui le construisent au quotidien, qui gardent la tête froide et les pieds dans les bottes !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité