Aller au contenu principal

Transmission d'exploitation : une étape à anticiper

Après y avoir travaillé toute sa carrière, la transmission de son exploitation est une nouvelle étape à ne pas rater. Qu'elle serve à l'installation ou aille à l'agrandissement, s'y prendre à l'avance est essentiel pour pouvoir partir en retraite au moment voulu, en ayant anticipé les conséquences sociales et fiscales de ses choix.

Depuis 2006, la chambre d'agriculture organise des réunions d'information sur la transmission d'exploitation. Et, avec la mise en place du réseau transmission au niveau breton, elles ne sont pas près de s'arrêter ! "C'est une première sensibilisation, indique Anthony Froger. Ces réunions sont là pour vous alerter, vous faire vous poser les bonnes questions".

Pour le conseiller à la chambre d'agriculture, c'est plus de 5 ans à l'avance qu'il faut commencer à réfléchir à la transmission de son exploitation. "Il faut se fixer des échéances, envisager une date d'arrêt possible et élaborer un rétroplanning". C'est aussi l'occasion d'entamer le processus de détachement et d'évaluer ses besoins financiers pour les comparer aux revenus disponibles après l'arrêt d'activité.

 

Agrandir ou installer ?

 

Agrandir une exploitation ou installer un jeune ? "Toute exploitation est potentiellement transmissible, répond Anthony Froger. Mais pas forcément pour y faire la même chose que vous". De la réponse à cette question dépendra le comportement à adopter pour ses dernières années d'activité. "Si on veut installer un jeune, il faudra au moins maintenir le potentiel de l'exploitation, voire améliorer l'outil existant. Et chercher une autre maison si l'on veut céder celle de la ferme".

Réfléchir longtemps à l'avance permet aussi d'anticiper les conséquences fiscales et sociales de ses choix. "Et ce peut être l'occasion de transmettre une partie de son patrimoine à ses enfants". Pour faire le point sur ces questions, le Crédit agricole, le CMB et la BPO interviennent aux côtés de la chambre d'agriculture et de la MSA lors de ces réunions d'information. "Et nous sommes à la disposition de nos clients pour faire avec eux un point précis de situation et les aider à faire les meilleurs choix", précise la BPO, présente à la réunion de Morlaix.

 

Après Morlaix et Bannalec, les prochaines réunions d'information sur la transmission d'exploitation auront lieu de 13h30 à 16h30 :

- le mardi 31 janvier au centre de formation de Saint Ségal,

- le jeudi 2 février à la chambre d’agriculture de Quimper,

- le mardi 7 février à l'Ireo de Lesneven,

- le jeudi 9 février à la chambre d’agriculture de Carhaix.

Le guide de la transmission sera distribué gratuitement aux participants.

Des formations pour faire le point

 

Après ces réunions de sensibilisation, la chambre d'agriculture propose deux formations au centre de Saint Ségal pour ceux qui veulent aller plus loin :

- je communique pour trouver un repreneur, le 28 février ou le 30 mai (connaître le profil des candidats pour s'adapter à la demande, apprendre à rédiger une annonce attractive, préparer le premier contact par téléphone, réussir la première visite...),

- je prépare sereinement la transmission de mon exploitation, les 14 et 24 mars (les étapes et les délais, que transmettre et à quel prix, profils, attentes et besoins des repreneurs, incidences fiscales et sociales, transmission du patrimoine...)

Contact : Anthony Froger au 02 98 88 97 67 ou Sylvie Fiche au 02 98 52 49 82

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité