Aller au contenu principal

MACHINISME
Très classe, le show de Claas

Comme pour un défilé de mode, les dernières vedettes de chez Claas ont dévoilé leurs atours, face à un public de connaisseurs séduits.

Cinq cents le mardi; encore plus le mercredi : responsables d'ETA et de Cuma, mais aussi quelques agriculteurs fanatiques de machinisme ne s'y sont pas trompés. La présentation des nouvelles gammes de tracteurs, moissonneuses, ensileuses et autres presses de chez Claas a tenu toute ses promesses. Le show mené tambours battants sur un terrain du Gaec Peucet-Gouablin, à Bazouges-la-Pérouse, a certainement suscité bien des envies.
La firme allemande a fait fort, reconnaissons-le, en sortant cette année 90 nouveautés tant en tracteurs qu'en moissonneuses, ensileuses ou presses, lesquels ne viennent pas se substituer aux produits existants sur le marché, mais complètent une gamme déjà fort étendue. Comme pour un défilé de mode, les responsables de chez Claas ont tout d'abord présenté au public massé de part et d'autre d'un couloir d'évolution les différentes machines.
Les nouveaux tracteurs Arion (500 et 600) de 105 à 175 ch, 4 ou 6 cylindres turbo disposent de 3 types de postes de conduite à gestion électronique de plus en plus en performante et sophistiquée : le "C" pour classique; le CIS ou le Cbis. La gamme Axion, de 175 à 265 ch, dont le tout nouveau est équipé de la transmission à variation continue, le Cmatic. Et comme un tracteur sert aussi à faire fonctionner des outils, certains étaient équipés de matériels de fenaison, des faucheuses frontales ou arrière dont l'une avec tapis regroupeur, ou de presses comme la Variant 380 ou la Quadran 3400. Puis ce fut le tour de la nouvelle gamme d'ensileuses munies des becs Orbis de 6, 8 ou 10 rangs : la Jaguar 950, de 507 ch; la 960, de 625 ch, et la 750, de 830 ch bimoteurs. Enfin, vinrent les moissonneuses batteuses, les Tucano, et leur cueilleur Conspeed 8 rangs avec broyeur.

Recherche et développement
"En moissonneuses, 6 nouveaux modèles sont mis sur le marché, explique Thierry Ratier, le responsable de chez Claas du secteur regroupant la Bretagne et la Manche, ce qui porte l'ensemble de la gamme à 24 matériels. Pour les ensileuses, Claas a sorti 4 nouveaux modèles, ce qui porte la gamme à 9". Et le constructeur est confiant en l'avenir. L'augmen-tation du cours des céréales l'y incite. "Les régions céréalières se restructurent, ajoute Thierry Ratier. C'est dans les périodes fastes que nos clients investissent pour mieux préparer l'avenir, être prêts au moment opportun".
Les présentations faites, tout le monde s'est rendu à quelques pas de là pour voir à l'action les moissonneuses et les ensileuses et constater leur rare efficacité. "Plus d'une ensileuse  sur 2 vendues est une Claas, constate avec satisfaction Elie Le Corre, le directeur de la concession de Rennes. Les matériels répondent à l'attente de nos clients pour lesquels il est essentiel de raccourcir la durée des chantiers". La puissance des engins, les nouvelles technologies, l'électronique… y contribuent largement. Pour cela, Class n'hésite pas à réinvestir 90% de ses résultats dans la recherche et le développement…
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité