Aller au contenu principal

FUSION COOPAGRI, EOLYS, CAM56
Triskalia est née

Après l'approbation de la fusion par les assemblées générales de Coopagri Bretagne, Eolys et CAM 56, un premier conseil d'administration, le 15 juin, a jeté les bases de Triskalia, une coopérative qui comptera 20 000 adhérents et 6 000 salariés sur les 4 départements bretons.

De gauche à droite : Gilles Bars, vice-président de Triskalia, Dominique Ciccone, directeur général, Denis Manac'h, président,  et Bernard Bousso, vice-président.
De gauche à droite : Gilles Bars, vice-président de Triskalia, Dominique Ciccone, directeur général, Denis Manac'h, président, et Bernard Bousso, vice-président.
© Terra

Triskalia. Même s'il faudra officiellement attendre l'automne prochain, et l'avis de l'autorité de la concurrence, pour sa mise en place, la nouvelle coopérative s'est déjà choisie un nom, évoquant l'ancrage au territoire et les trois coopératives fondatrices, et un logo, un triskell très stylisé, illustrant ses trois métiers : l'agriculture, l'agroalimentaire et la distribution.
"La fusion s'est décidée très rapidement, s'étonne encore Denis Manac'h, le président de Triskalia. Nous avons commencé les discussions avec Eolys en avril 2009, avec CAM 56 en septembre". "Notre coopérative se portait bien, témoigne Bernard Bousso, président de CAM 56. Mais nous avions conscience que notre taille risquait d'être un frein". "La PAC évolue et agriculteurs comme entreprises sont de plus en plus soumis aux aléas des marchés européens, voire mondiaux, renchérit Gilles Bars, vice-président d'Eolys. On peut choisir de se replier sur soi ou d'aller vers l'avant et construire ensemble une nouvelle coopérative, capable de relever ces défis".
Première coopérative bretonne, avec un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, Triskalia sera également l'une des premières coopératives polyvalentes françaises. Et se fixe pour objectifs de maintenir un service de proximité avec ses
20 000 adhérents, d'optimiser ses moyens humains et matériels (6 000 salariés, 300 sites en Bretagne, dont 250 points de vente), et de conforter ses métiers, tout en se réservant la possibilité de saisir des opportunités. "Le chantier que nous avons ouvert est énorme, s'enthousiasme le nouveau président de Triskalia. Nos adhérents l'ont voulu. Nous l'avons fait"

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité