Aller au contenu principal

Leucocytes, veau et mamelle
Trois leviers d'amélioration pointés par le GDS

Le sanitaire agit sur des leviers économiques non négligeables a insisté le Groupement de Défense Sanitaire du Morbihan au cours des réunions cantonales qui ont débuté jeudi à Elven. Parfaire la qualité du lait et la santé de la mamelle, éviter la mortalité de ses veaux, trois voies d'amélioration.

Laurence Mocquet, directrice, Dominique le Marhollec, trésorier et Thierry Le Falher coordonnateur, du GDS 56,
Laurence Mocquet, directrice, Dominique le Marhollec, trésorier et Thierry Le Falher coordonnateur, du GDS 56,
© claire le clève

 

 

"Sur un élevage d'une quarantaine de vaches pour un quota de 300 000 l, un lait à plus de 250 000 cellule,  c'est 915 euros pénalités, à 400 000, c'est près de 4 600 euros ". Et Laurence Mocquet, directrice du GDS du Morbihan de continuer sa démonstration. Les pénalités payées par les éleveurs morbihannais ont été passées au crible. "Elles sont liées majoritairement aux leucocytes, 43 % concernent des comptages à plus de 250 000 cellules. 8,71 euros sont perdus ainsi par 1000 l". La qualité du lait a bien un impact direct sur la santé économique des exploitations, particulièrement dans le Morbihan, longtemps dernier de la classe en Bretagne sur ce seul critère. Pourtant, les choses s'améliorent. "Des formations "Leucocytes viser le 0 pénalités", testées l'an passé sont étendues à tout le département cette année. Très appréciées elles avaient permis des progrès chez les éleveurs et elles sont gratuites" indique Laurence Mocquet.

 

Des formations possibles

Manque à gagner encore, sur le coût de chaque mammite, évalué à 150 euros.  Quant à la mortalité des veaux, c'est l'hécatombe. Près de 11% des veaux nés, meurent ainsi, avant leur 60 éme jours dans le Morbihan, soit 18384. "Mais 40 % des élevages se situent au dessus de ce seuil", précise t-elle. Une perte évaluée entre 100 euros pour un mâle jusqu'à 1000 euros pour une femelle qu'il faudra racheter pour un renouvellement. "Pour maîtriser ces pertes vous pouvez vous former" invite t-elle à faire "pour améliorer vos pratique et trouver des leviers économiques". Retrouvez les dates des prochaines réunions dans la rubrique agenda, page XXX

 

Claire Le Clève

 

 

 

 

 

Légende photo. Laurence Mocquet, directrice, Dominique le Marhollec, trésorier et Thierry Le Falher coordonnateur, du GDS 56,

 

Encadré

 

FCO, 3éme année de vaccination

 

Pour faire baisser la pression virale de la FCO, une campagne de vaccinations a débuté en 2008, prévue sur 3 campagnes. Facultative en 2008, la vaccination est obligatoire depuis 2009, plus de 95 % des animaux ont été vaccinés dans le Morbihan. Plus de 150 cas y ont été recensés en 2008 contre un seul cette année. Le département pour les mouvements d'animaux n'est plus scindé en 2.  Pour la campagne 2009 / 2010, le coût du vaccin et de l'acte de vaccination seront pris en charge par l'Etat durant la période allant du 2 novembre 2009 au 31 mars 2010. Restera à charge de l'éleveur le déplacement (26euros) du praticien. Une dérogation à la vaccination est possible  auprès de la DSV si la prise de sang atteste que le virus n'est pas présent sur le cheptel.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
Publicité