Aller au contenu principal
Font Size

Trois questions à... Patick Lamy

Membre du bureau de la chambre régionale d'agriculture de Bretagne et président du groupe de travail Gestion d'entreprise, Patrick Lamy revient sur le rôle de la chambre d'agriculture pour aider les agriculteurs en difficultés, les missions des celulles Entr'Agri et les conseils à donner.

Patick Lamy, Membre du bureau de la chambre régionale d'agriculture de Bretagn et président du groupe de travail Gestion d'entreprise.

- Quel est le positionnement de la chambre d'agriculture de Bretagne vis-à-vis
des exploitations en difficulté ?

Patrick Lamy. La mission des chambres d'agriculture est naturellement d'apporter un soutien moral mais aussi des solutions aux difficultés que rencontrent les agriculteurs. Les causes de dégradation des résultats ne sont pas que économiques. Des problèmes de santé, familiaux ou sanitaires peuvent fortement impacter le bon fonctionnement de l’exploitation. Les conséquences, on les connaît, ce qu'il faut c'est s'attaquer aux causes. Ce qui est compliqué, c'est de détecter les difficultés et d'évaluer leur degré. Cette action est conduite avec l’appui des MSA, ainsi que le soutien financier de divers acteurs, notamment l'État et les conseils départementaux.

 

- Comment fonctionnent les cellules Entr'Agri et quel est leur rôle ?

P.L. Auparavant, chaque département avait un fonctionnement qui lui était propre. Avec la régionalisation, nous avons harmonisé tout cela à l'échelon régional, en prenant ce qui se faisait de mieux dans chaque département. Les chambres d’agriculture ont maintenu des cellules professionnelles départementales, dénommées cellules Entr’Agri, pour accompagner les agriculteurs en difficultés. Ceci permet de se situer au plus près des exploitants tout en travaillant en lien avec les institutions départementales (DDTM, Conseil départemental, service social MSA, DDPP). Nos cellules Entr’Agri sont complémentaires des cellules d’accompagnement pilotées par les DDTM. Une charte de fonctionnement avec un strict respect de la confidentialité, permet de garantir cette discrétion aux agriculteurs qui sollicitent un accompagnement. Ce sont des lieux d’échange entre professionnels sur les orientations de l’accompagnement des agriculteurs en difficultés avec un rôle de détection, de veille et d’orientation des situations fragiles.

 

- Quels conseils peut-on donner aux personnes concernées ?

P.L. Tout chef d’exploitation peut être confronté à des aléas qui peuvent fragiliser la situation économique et financière de l’exploitation.

Face aux difficultés, il faut surtout ne pas rester seul pour gérer les dettes mais rechercher une solution collective impliquant l’ensemble des créanciers. Par ailleurs, il ne faut pas attendre pour agir. Chacun doit se sentir concerné. C'est l’affaire de tous de convaincre les exploitants qui rencontrent des difficultés importantes qu’ils ont tout intérêt à se faire accompagner le plus tôt possible. Mais, même si la situation apparaît déjà bien compliquée, il n’est jamais trop tard. Il ne faut pas oublier que la personne humaine est la plus précieuse des richesses.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
Un Clap d'or pour le lycée Pommerit

Cinq élèves de 1re en bac professionnel Agroéquipement du lycée Pommerit dans les Côtes d'Armor ont décroché un 1…

Publicité