Aller au contenu principal

Trois syndicats de race organisent une vente "haut de gamme"

Une vente aux enchères inter-race avec 7 animaux se déroulera vendredi 29 mai à Terralies (Saint-Brieuc). Une vente de prestige destinée à promouvoir la production et les métiers en viande bovine.

Les éleveurs en charge de l'organisation de la vente : Olivier Le Moign, éleveur en race charolaise, Michel Gapaillard, éleveur en race charolaise,  Alain Mottais et son épouse Maria, pour la race Blonde d'Aquitaine. Absent Sébastien Rolland pour la race Limousine.
Les éleveurs en charge de l'organisation de la vente : Olivier Le Moign, éleveur en race charolaise, Michel Gapaillard, éleveur en race charolaise, Alain Mottais et son épouse Maria, pour la race Blonde d'Aquitaine. Absent Sébastien Rolland pour la race Limousine.
© terra

L'événement est unique pour être décrit. Une vente aux enchères inter-race d'animaux d'exception se déroulera le vendredi 29 mai au salon de l'agriculture Terralies à Saint-Brieuc. Trois syndicats se sont regroupés pour unir leur force : Limousine, Charolaise et Blonde d'Aquitaine. Un mariage qui s'avère être une première, en tout cas en Côtes d'Armor. "Nous nous croisons chaque  années sur le salon. Cette année, nous avons souhaité fédérer nos moyens avec le respect de la race. Finalement, il y a une unité qui permet de faire quelque chose", explique Olivier Le Moign, éleveur en race charolaise à Corlay.


Mariage à trois

Initiée à Terralies en 2014 par la race Limousine, l'idée a été reprise, travaillée et prolongée. "Les animaux retenus doivent tirer la qualité vers le haut. Les acheteurs qui seront présents cherchent du haut de gamme, des morceaux nobles avec un maximum de rendement", explique Alain Mottais, éleveur à Lantic en race Blonde d'Aquitaine. La vente est ouverte aux artisans bouchers, GMS et abattoirs. Sept animaux seront présentés : 3 en race Limousine, 3 en race Blonde d'Aquitaine et une en race Charolaise. L'acheteur qui remportera un des spécimens recevra un trophée, "qu'il pourra ensuite exposer. Tout le monde sera gagnant", assure l'éleveur. Le prix de départ de la vente aux enchères est fixé à 6 €/kg de carcasse. Quant à l'animation, volontairement les éleveurs ont opté pour une personne "neutre". Thierry Offredo, technicien à la chambre d'agriculture, animera la vente qui se déroulera le vendredi 29 mai de 17 h à 18 h en présence du public mais avec un espace réservé aux organisateurs, acheteurs et vendeurs.

Une vente encadrée, concertée

Les trois syndicats de race ont planché pour établir les règles de cette vente sans léser les uns et les autres. "Il y a eu concertation pendant une demi-journée pour essayer d'aménager un réglement sans léser quiconque", détaille Michel Gapaillard, éleveur en race charolaise à Ploufragan. Un réglement a permis la sélection rigoureuse des animaux. "L'idée est de retenir des animaux de races pures, dont l'élevage est présent en concours départemental ou en exposition à Terralies", explique Alain Mottais. Les animaux – génisses et vaches de moins de 9 ans - doivent répondre aux critères du Label et être classés au minimum U=. C'est une commission d'éleveurs qui a suppervisé le choix des animaux dans chacune des races. Quant au nombre d'animaux présentés, certains souligneront le petit nombre, le manque d'animaux en race charolaise ou le contexte difficile. Pour réponse, les éleveurs expliquent qu'ils ont privilégié la qualité à la quantité dans chacune des races. La vente est bien une vente "prestige", une action de communication pour la promotion de la viande bovine.

En pratique

La vente se déroulera vendredi 29 mai de 17 h à 18 h en présence du public à Terralies, Parc des Expositons à Saint-Brieuc, Hall 3.

 



Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité