Aller au contenu principal

La "rentrée" à la Crab
Trouver comment sécuriser le revenu

Les cours des matières premières s'affolent, l'Europe se désengagerait bien de sa politique agricole… Les agriculteurs ont besoin de voir leur revenu sécurisé. Les chambres d'agriculture de Bretagne travaillent à trouver comment.

Mardi 3 septembre, journée de rentrée pour les chambres d'agriculture de Bretagne. Même si l'été a été studieux, entre l'affaire de la dioxine et les bassins versants en contentieux, cette reprise est marquée par la volonté des chambres de s'investir dans la prospective. "Pour nourrir l'humanité dans un contexte de marchés tendus, l'agriculture doit retrouver toute sa place. Nous pouvons produire plus avec moins de terre, moins d'intrants ", affirme Jacques Jaouen, président de la chambre régionale de Bretagne.
Avant le Grenelle de l'environnement et le bilan de santé de la PAC, une remise à plat des politiques agricoles s'impose pour les responsables professionnels bretons. "L'explosion du coût des matières premières est atypique, mais dans toutes les productions se dessinent des variations importantes des cours, souligne Olivier Allain, président de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor. Les agriculteurs ont besoin que leur revenu soit sécurisé. Le marché seul ne peut tout gérer".

Où partent les marges ?
Les chambres se lancent donc dans un vaste travail prospectif pour trouver de nouveaux moyens de garantir les revenus. "Nous allons faire des propositions pour un système assurantiel du revenu, prévoit Jacques Jaouen, et pour faire évoluer la politique agricole européenne, qui ne peut se désengager de la gestion des marchés". Déjà, la recherche appliquée accompagne les agriculteurs dans l'adaptation à ce nouveau contexte.
Les agriculteurs veulent pouvoir profiter durablement de la hausse des matières premières. "Les prix alimentaires augmentent pour les consommateurs, les prix agricoles stagnent. Où partent les marges, s'interrogent les chambres d'agriculture. Il va falloir que les filières fassent le point sur la répartition des marges et qu'elles soient faire vis-à-vis de la grande distribution".
Le dossier environnemental fait bien sûr partie des priorités de la chambre régionale. "Nous avons montré que nous étions capables de produire en respectant l'environnement, martèle Jacques Jaouen. Si la réglementation en rajoute une couche, on risque de voir des départs massifs". Et de déplorer les dérogations que certains pays ont obtenues sur l'application de la directive Nitrates.
Dans les bassins versants en contentieux, les chambres d'agriculture vont à la rencontre de chaque exploitant concerné pour dresser un diagnostic et évaluer l'impact des mesures obligatoires. "Il faudra un accompagnement complémentaire aux ICCE", prévient Jacques Jaouen.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité