Aller au contenu principal

Un BTS qui colle aux attentes des étudiants

Parce qu'il leur permet désormais d'étudier dans le détail la production qui les intéresse, légumes, cheval, lait, porc..., de nombreux étudiants ont profité de la rénovation du BTS Acse pour poursuivre leurs études à l'Ireo de Lesneven.

Le BTS Acse rénové a été mis en place à la rentrée dernière à l'Ireo de Lesneven, pour la plus grande satisfaction des étudiants et de leur professeur, Françoise Monfort.
Le BTS Acse rénové a été mis en place à la rentrée dernière à l'Ireo de Lesneven, pour la plus grande satisfaction des étudiants et de leur professeur, Françoise Monfort.
© Chantal Pape

 

"Sans cette option ? Je n'aurais sûrement pas fait un BTS". Autour de la table, Anaëlle, Agathe, Alexandre et Samuel sont unanimes. Jusqu'à présent, le BTS Acse était essentiellement tourné vers la production laitière, ce qui n'est pas pour déplaire à Quentin, mais eux, leurs centres d'intérêts sont ailleurs ! Issues de la Maison familiale de Landivisau, Anaëlle et Agathe voulaient poursuivre leurs études dans les chevaux. Et Samuel rêve de s'installer avec son frère en légumes de plein champ.

 

Une classe, 4 options

 

Depuis la rentrée, la rénovation du BTS, qui s'intitule désormais Analyse, conduite et stratégie des entreprises agricoles, permet de répondre à leurs attentes. "Les 36 élèves de la classe ont une bonne partie de leurs cours en commun, détaille Françoise Monfort, leur professeur. Mais aussi 8h/semaine d'options, en petits groupes". Et l'Ireo propose désormais les productions lait-fourrages, porc-céréales, cheval et légumes-pommes de terre. Des enseignements à l'école mais aussi, le plus souvent possible, sur le terrain, avec des études de cas concrets. Et c'est ainsi que Samuel et Alexandre ont rendu visite à des producteurs d'échalotes, de plants de pomme de terre, de salade, de légumes anciens, à un serriste bio spécialisé en légumes pour ratatouille : tomate, aubergine, poivron...

 

Aller voir sur place

 

C'est cette même démarche "d'aller voir sur place" qui a poussé l'Ireo à leur proposer un voyage d'études dans le Doubs, à l'automne dernier, pour approfondir leur module "produire autrement". L'occasion de découvrir l'agriculture de montagne et ses contraintes, la transformation du lait en comté dans les fruitières, les circuits courts et la vente directe, une exploitation du réseau Dephy... "Ici, les agriculteurs ont des contraintes environnementales à respecter, constatent les étudiants. Ailleurs, ils en supportent d'autres".

 

Double compétence

 

Les stages, qui se succèdent tout au long de la formation, permettent aussi aux jeunes d'appréhender plusieurs facettes de la production qu'ils ont choisi et de construire leur projet professionnel. "Le BTS Acse nous permet d'avoir une double compétence, apprécie Quentin. Faire de la technique et de la gestion". Ce qui lui sera bien utile quand, l'heure venue, il s'installera comme chef d'exploitation.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
Publicité