Aller au contenu principal

Un cap pour mener l’Europe à bon port !

Thierry Merret, président de la FDSEA
Thierry Merret, président de la FDSEA
© FDSEA 29

Le 9 mai dernier, tout juste deux jours après le résultat du second tour de l’élection présidentielle, c'était la Journée de l’Europe. Le 9 mai 1950, Robert Schuman, alors ministre des affaires étrangères français, a lancé l’appel fondateur de la construction européenne. Célébrée depuis 1986, cette journée a pour objectif de rapprocher les citoyens de l’Europe. Pourtant, le sentiment d’éloignement n’a jamais été aussi fort, même pour le monde paysan qui a inlassablement œuvré en faveur de l’Europe, dont l’agriculture est la politique fondatrice.

Opacité des négociations sur les traités commerciaux, absence de compétences suffisantes en matière sociale et fiscale pour s’attaquer aux distorsions de concurrence, complexification incessante de la PAC, la politique agricole commune… Avec toujours plus de subsidiarité, la PAC se vide peu à peu de son sens. Même le choix de la régionalisation du second pilier conduit à des distorsions de concurrence entre paysans français ! Dans un point de vue publié dans Ouest-France le 21 avril dernier, Daniel Gadbin, professeur émérite de droit public à l’université de Rennes, écrivait ceci : "il dépend des Etats membres que l’Union prenne les traits d’une vraie démocratie économique et sociale, sans laquelle la démocratie française ne sera qu’un leurre". L’Europe ne peut continuer d’être le bouc émissaire des Etats membres, à qui il appartient de changer le visage de l’Europe !

Notre Bretagne, tournée vers la mer, vers l’export, ne peut se passer de l’Europe. Déjà, les entrepreneurs bretons de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la pêche, appréhendent les conséquences du Brexit. Alors que dire d’un Frexit ? Si la Bretagne ne nourrissait que les Bretons, c’est-à-dire en circuit court, seulement 7% de notre production suffirait, mais elle ne ferait pas vivre les Bretons ! Le repli sur soi est aux antipodes de l’esprit d’entreprendre, d’ouverture et de conquêtes économiques qui a toujours animé les Bretons. Notre FDSEA réclame de libérer les énergies, face à un Etat jacobin qui n’a cessé de nous mettre des boulets aux pieds, et de nous infliger des sur-transpositions.

Nous continuerons d’appeler de nos vœux à ré-européaniser la PAC, et à européaniser le fiscal et le social ! Nous sommes par contre extrêmement favorables à un jacobinism’exit !

Je doute que notre avenir soit meilleur en nous imposant toujours plus de respect de l’environnement. Les postulats évidents d’une telle orientation sont que l’agriculture actuelle ne respecte pas assez l’environnement, ni n’en produit. C’est oublier trois choses : d’une part, que les paysans bretons ont déjà relevé le défi de l’excellence environnementale ; d’autre part, que les agriculteurs sont les premiers producteurs de biodiversité nourricière ; ensuite, que nous demander encore plus d’environnement alors que nombre d’entre nous sont acculés économiquement relève du dogmatisme. Ce ne sont certainement pas des MAEC qui vont renforcer le poids des producteurs dans la chaîne alimentaire ! Nous voulons un véritable ministère de l’agriculture, de la ruralité et de l’alimentation, à la hauteur des ambitions de l’agriculture et de l’agroalimentaire français.

Les agriculteurs auront toujours besoin d’un syndicalisme fort. Comme l’a rappelé Sylvie Brunel, géographe, lors de notre assemblée générale, "un paysan seul est un paysan spolié, il a besoin des syndicats agricoles !"

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité