Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un colloque pour "Oser la bio pour son territoire"

L’agriculture biologique répondrait mieux aux enjeux majeurs d’alimentation, de climat, de santé, de protection des milieux et des ressources... Alors, "Osez la bio pour vos territoires" a proposé la Frab à Vannes, lors de son colloque régional, le 14 novembre dernier. L’occasion de présenter des démarches innovantes avec les collectivités locales, dont les plans bio. Deux ont vu le jour en Bretagne.

Julien Sauvée, président de la Fédération régionale des agriculteurs bio et Roger Thomazo, maire de Bubry, vice-président de Lorient Agglomération en charge de l’eau, intervenants du colloque "Oser la bio pour son territoire".

"Un colloque comme celui-ci, à la veille des élections municipales où les questions d’alimentation, de santé, de climat prendront une bonne place dans les débats et les programmes, nous voulons montrer que la bio peut-être une source d’inspiration et un réservoir de solutions", estime Patrick Guillerme, responsable du pôle territoire du GAB 56. "On a besoin de signaux forts si on veut que les projets agricoles qui se mettent en place soient en phase avec les projets locaux, il faut se rencontrer et travailler avec ceux qui en ont envie", pointe Julien Sauvée, président de la Frab. Et pour l’éleveur de Melesse, installé sur l’exploitation familiale depuis dix ans, "les territoires qui mettent en avant un enjeu prioritaire doivent l’intégrer dans un projet agricole".

 

Plans bio

Dont acte notamment au niveau des plans bio qui sont nés dans le Nord de la France. "Avec l’idée d’une typologie des agricultures dans le territoire et suivant les enjeux prioritaires, on oriente telle action vers tel type d’agriculture". Deux voient le jour en Bretagne, le premier, bouclé pour le Val d’Ille d’Aubigné, le second en cours pour Lorient Agglomération. Et pour les deux, une même volonté exprimée par les élus : "Un plan bio qui rassemble et ne divise pas, c’était inconcevable sans la chambre d’agriculture. C’est une action pour embarquer tout le monde".

 

 

La bio en Bretagne

3 081 fermes, soit 9,2 % des exploitations du territoire, +12,8 % en un an.

Elles occupent 7 % de la SAU sur 112 643 ha (dont 26 402 en conversion), soit +17,3 % en un an.

En 10 ans, le nombre de fermes bio en Bretagne a triplé passant de 1 050 en 2008 à 3 081 en 2018.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le croisement pour un troupeau facile à vivre
À Trégarvan dans le Finistère, dans les parcelles qui bordent l’Aulne, 115 vaches croisées 3 voies pâturent presque toute l’année…
Le boom des plantes aromatiques et médicinales cueillies
La cueillette des plantes sauvages est en plein renouveau. Longtemps marginale, méconnue, elle est en plein essor, portée par le…
Décès de Claude Cochonneau, président des chambres d'agriculture
L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) fait part, dans un communiqué le 23 décembre, du décès de son président…
Le marché du porc breton : optimisme en 2020, mais pas d'euphorie
L'année 2019 s'achève sur un prix du porc inédit depuis 1992, avec un pic à 1,70 euros le 12 décembre dernier. Les vœux du marché…
Le texte du gouvernement sur les ZNT fait l'unanimité... contre lui
Le gouvernement a publié, le 29 décembre au Journal officiel (JO), l’arrêté et le décret instaurant les nouvelles zones de non-…
Les centres de formation des chambres d'agriculture repris par des organismes locaux
Les chambres d'agriculture recentrent leur activité et confirment leur désengagement de la formation qualifiante sur ses quatre…
Publicité