Aller au contenu principal

Un comice sous le signe de l'humanitaire

L'humanitaire comme thème d'un comice agricole ? Pourquoi pas. C'est en tout cas l'idée généreuse retenue par des agriculteurs du canton d'Uzel.

Organisateurs du comice et partenaires auprès de la faucheuse, qui rejoindra d'ici peu une ferme en Roumanie.
Organisateurs du comice et partenaires auprès de la faucheuse, qui rejoindra d'ici peu une ferme en Roumanie.
© TERRA
Après la découverte de la filière chanvre en 2006 et la présentation d'une presse à huile en 2005, les organisateurs du comice du canton d'Uzel se sont creusés la tête pour trouver un thème original. L'étincelle est venue après lecture d'un article sur l'envoi d'une salle de traite en Roumanie. C'est décidé, l'édition 2007 du comice sera dédiée à une cause humanitaire. Ni une, ni deux, le comité présidé par Marc Hamon s'adresse à l'association "Tiers-monde" basée à Quintin. Celle-ci est en étroite relation avec un père jésuite dévoué à la cause des enfants abandonnés en Roumanie. "Des fermes sont rachetées pour aider ces enfants", explique Michel Laigle, président de "Tiers-monde". L'association se mobilise pour soutenir le développement d'une des fermes : formation du responsable d'exploitation (Pommerit-Jaudy, stages…), envoi de 25 génisses puis d'une salle de traite - donnée par Pierre Bahier, éleveur laitier à la retraite.
Les organisateurs du comice se penchent sur la question. L'exploitation roumaine cultive 50 ha de terre en location, avec pour assolement de la luzerne, du maïs et du blé. Une faucheuse de 1998, bien entretenue, attire l'œil des agriculteurs. "On a recherché un matériel propre, contemporain pour faucher la luzerne. Et pour les pièces, on ne se fait pas de soucis, l'engin est de marque allemande", précise Marc Hamon. Multipliant les contacts ici et là, le comité décroche le ticket "aller" : l'outil sera livré sur place, sans frais, par la coopérative UKL.
Visible le 7 juillet prochain au bourg d'Uzel, à l'occasion du comice, rapidement, l'engin rejoindra la Roumanie.
Reste à réunir la somme, soit 2 300 € d'achat de matériel. Et si les partenaires locaux ont été sollicités (Crédit agricole, Groupama…), les comptes ne sont pas encore à l'équilibre. "Peut-être, aura-t-on des difficultés à boucler le budget cette année, note Marc Hamon. Tant pis, c'est pour la bonne cause".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité