Aller au contenu principal

Un comice sous le signe de l'humanitaire

L'humanitaire comme thème d'un comice agricole ? Pourquoi pas. C'est en tout cas l'idée généreuse retenue par des agriculteurs du canton d'Uzel.

Organisateurs du comice et partenaires auprès de la faucheuse, qui rejoindra d'ici peu une ferme en Roumanie.
Organisateurs du comice et partenaires auprès de la faucheuse, qui rejoindra d'ici peu une ferme en Roumanie.
© TERRA
Après la découverte de la filière chanvre en 2006 et la présentation d'une presse à huile en 2005, les organisateurs du comice du canton d'Uzel se sont creusés la tête pour trouver un thème original. L'étincelle est venue après lecture d'un article sur l'envoi d'une salle de traite en Roumanie. C'est décidé, l'édition 2007 du comice sera dédiée à une cause humanitaire. Ni une, ni deux, le comité présidé par Marc Hamon s'adresse à l'association "Tiers-monde" basée à Quintin. Celle-ci est en étroite relation avec un père jésuite dévoué à la cause des enfants abandonnés en Roumanie. "Des fermes sont rachetées pour aider ces enfants", explique Michel Laigle, président de "Tiers-monde". L'association se mobilise pour soutenir le développement d'une des fermes : formation du responsable d'exploitation (Pommerit-Jaudy, stages…), envoi de 25 génisses puis d'une salle de traite - donnée par Pierre Bahier, éleveur laitier à la retraite.
Les organisateurs du comice se penchent sur la question. L'exploitation roumaine cultive 50 ha de terre en location, avec pour assolement de la luzerne, du maïs et du blé. Une faucheuse de 1998, bien entretenue, attire l'œil des agriculteurs. "On a recherché un matériel propre, contemporain pour faucher la luzerne. Et pour les pièces, on ne se fait pas de soucis, l'engin est de marque allemande", précise Marc Hamon. Multipliant les contacts ici et là, le comité décroche le ticket "aller" : l'outil sera livré sur place, sans frais, par la coopérative UKL.
Visible le 7 juillet prochain au bourg d'Uzel, à l'occasion du comice, rapidement, l'engin rejoindra la Roumanie.
Reste à réunir la somme, soit 2 300 € d'achat de matériel. Et si les partenaires locaux ont été sollicités (Crédit agricole, Groupama…), les comptes ne sont pas encore à l'équilibre. "Peut-être, aura-t-on des difficultés à boucler le budget cette année, note Marc Hamon. Tant pis, c'est pour la bonne cause".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Publicité