Aller au contenu principal

Un concours pour sortir le cidre des sentiers battus

Après le Château des ducs de Bretagne, à Nantes (44) puis l'abbaye de Léhon (22), le concours régional des cidres posera ses valises à l'Orangerie de Lanniron, à Quimper (29), le 12 juin prochain. L'occasion pour producteurs et transformateurs, réunis au sein de la maison cidricole de Bretagne, de mettre en avant un produit de qualité, aux multiples usages.

Non, le cidre n'est pas réservé aux seules crêpes ! S'il accompagne avec bonheur quantité de plats, il permet aussi de confectionner des cocktails originaux et peut entrer dans la confection de multiples recettes. "Restaurateurs et chefs sont d'ailleurs d'excellents ambassadeurs de nos produits", estime la maison cidricole de Bretagne. Et la gamme ne cesse de s'élargir : aux traditionnels brut, demi-sec et sec, se rajoutent désormais des cidres rosés, aromatisés... comme autant de nouvelles occasions de dégustation. Et le format 33 cl se développe, pour cibler une autre clientèle, plus jeune.

Une consommation en hausse

Et les efforts paient ! Si la consommation de cidre est stable depuis une vingtaine d'années, estimée à 5,4 litres par an et par ménage, elle tend à repartir depuis 2013. Et c'est pour mieux faire connaître ce produit que la maison cidricole de Bretagne a lancé un concours régional, il y a trois ans. "Un peu sur le schéma du concours général de Paris, qui se déroule durant le Salon de l'agriculture, mais bien plus accessible aux petits producteurs", souligne Valérie Simard, œnologue au Cidref et animatrice de la maison cidricole de Bretagne.

15 catégories

Après Nantes et Lehon, le concours poursuit son Tro Breiz et se posera, le 12 juin prochain, à l'Orangerie de Lanniron, à Quimper. Pas moins d'une centaine de jurés, producteurs, restaurateurs, professionnels des métiers de bouche, cavistes... devront départager 167 échantillons, répartis en une quinzaine de catégories : cidre AOP Cournouaille ou IGP, fermier, artisan ou grande maison, brut, demi-sec ou doux, jus de pomme tranquille ou pétillant, pommeau, eau de vie de cidre, poiré.

"D'année en année, nous avons de plus en plus de participants, se félicite Nicolas Poirier, le président de la maison cidricole de Bretagne. Et nos médailles sont déjà une référence auprès des consommateurs". Or, argent ou bronze, elles sont attribuées en fonction de la note obtenue par le produit. "Et, dans chaque catégorie, il n'y a pas systématiquement de médaille d'or, ce qui est gage du sérieux du concours". Un concours parrainé cette année par le guitariste auteur-compositeur-interprète Dan ar Bras, Quimpérois et amateur éclairé de cidre depuis l'adolescence.

 

Un verger fortement touché par le gel

La présentation du concours régional, le 4 mai dernier à Quimper, a aussi été l'occasion pour les producteurs de faire un point sur le gel. "La floraison est une période critique", explique Nolwenn Le Gal, arboricultrice à Plouay (56) et vice-présidente de la maison cidricole de Bretagne. Et les deux vagues de froid des 20 et 26 avril, où l'on a enregistré jusqu'à -8°C dans certains fonds de vallée, ont fait beaucoup de dégâts dans les vergers, les fleurs gelant à -2°C. "Certaines variétés ont été touchées à plus de 50 %. En vue d'une reconnaissance en calamités agricoles, nous avons d'ores et déjà alerté les préfets et les DDTM des cinq départements de la Bretagne historique, le territoire de la maison cidricole". Mais il faudra attendre la fin de la floraison pour avoir une idée plus précise de l'étendue des dégâts.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
Publicité