Aller au contenu principal

Agriculteurs-agricultrices
Un film sur les hommes et les femmes qui font l'agriculture

Montrer l'engagement et la passion d'hommes et de femmes qui vivent leur métier en couple ? C'est le pari du film "agriculteurs-agricultrices", porté par la commission agricultrices de la chambre d'agriculture.

"Ce film, c'est l'histoire d'une rencontre". Présidente de la commission agricultrices de la chambre d'agriculture, Régine Pinvidic est un peu stressée, en ce soir d'avant-première ! Si le film est œuvre commune, commission agricultrices, comités de développement et chambre d'agriculture, c'est elle qui porte le projet depuis son origine. "Elle qui a eu la volonté nécessaire, qui nous a portés dans les moments de doute", comme le souligne Jean-Hervé Caugant, le président de la fédération départementale des comités de développement. Et sans doute elle qui attend avec le plus d'impatience le verdict des uns et des autres à l'issue de la projection.

Né de rencontres

 

Petit retour en arrière : cela fait déjà presque deux ans que Martine Geffrault-Cadec, cinéaste, a croisé le chemin de la commission agricultrices. "Mes parents étaient agriculteurs. Je voulais faire un film sur la place des femmes en agriculture". Au fil des discussions, nombreuses, le projet évolue et prend peu à peu forme.

Aidée de Sébastien Durand à la caméra et Xavier Guillaumin au son, Martine Geffrault-Cadec se rend sur six exploitations, en lait, porc ou brebis, participe à une réunion de Cuma, rencontre des retraités de l'agriculture, des jeunes tout juste installés... Et les fait parler : de leur quotidien, de leur passion pour un métier qu'ils ont choisi ou qui les a choisi, de la transmission de leur exploitation, bien plus qu'un simple outil de travail... C'est donc un film sur les hommes et les femmes qui font l'agriculture. Pas un film sur les productions agricoles, ni sur les polémiques du moment. "Difficile, en 28 minutes de parler de tout, rappelle Régine Pinvidic. Nous voulions un film positif, qui nous redonne la fierté de notre métier".

"C'est le film qu'il fallait faire". Parrain du film, Yvon Etienne a côtoyé le monde agricole pendant 5 ans, pour sa chronique "couleur campagne", à la radio. "Aujourd'hui, beaucoup de gens parlent à votre place de l'agriculture. Ce film vous permet de vous réapproprier la parole".

 

A diffuser largement

 

Maintenant que le film est terminé, reste à le diffuser. Durant l'hiver, il sera projeté dans les comités de développement, proposé aux OPA... afin que les agriculteurs se l'approprient. Mais l'objectif n'est pas de le réserver au seul milieu agricole ! Le montrer dans les collèges ? Aux conseillers d'orientation ? Animer des débats avec le grand public ? Participer à un festival ? Les idées fusent ! "La projection ne se fera qu'en présence d'agriculteurs et agricultrices", prévient Régine Pinvidic, qui imagine déjà des formations à la prise de parole, l'animation de débats...

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité